Seul face à la tourmente

Il existe des moyens permettant aux gens de piéger les êtres qu'ils désirent. Ils commencent par se répandre eux-mêmes en déclarations d'amour. Et leur amour-propre – leur convoitise – nourrit leur pouvoir de séduction.
Frank Delaney - Les Enfants de la nuit
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Cité sous les cendres
Dix ans ont passé depuis que Danny Ryan et son fils ont dû fuir Providence et la vengeance d'une fami...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 19 juillet

Contenu

Roman - Policier

Seul face à la tourmente

Humoristique - Énigme - Hard boiled MAJ samedi 01 avril 2023

Note accordée au livre: 1 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 12,9 €

Félix Fayolle
Paris : Le Panthéon, septembre 2019
120 p. ; 20 x 13 cm
ISBN 978-2-754-74640-3

Grand moment de solitude

L'un des maîtres mots de ces dernières années, répété à l'envie par nos hommes politiques, est celui de bienveillance. Mais parfois la bienveillance est une activité difficile à pratiquer. Prenez, par exemple, le livre de Félix Fayolle. Outre le final où l'auteur révèle finalement qu'il a peut-être rêvé tout ce qui précède (ce qui, entre parenthèses, s'apparente pour le lecteur plus à un cauchemar qu'à un rêve), les pages qui précédent ce final sont plus qu'étranges : dialogues sans queue ni tête, aventures qui débutent sans se finir, saut du coq à l'ane, poncifs du genre (des voitures qui se doublent et se tirent dessus et notre héros qui d'un coup de pistolet fait exploser la caisse des méchants très méchants), références sans cesse à un possible villain omnipotent qui se cache derrière tous les coups tordus, intrigues racontées en deux coups de cuillère à pot pour s'achever en eau de boudin, déplacements dans différents lieux nommés mais rarement décrits. À un moment donné, le lecteur se dit que tout cela doit être parodique et au moins au quinzième degré, mais même en intégrant cet aspect (sans dote d'ailleurs une hypothèse peu valable), on ne voit pas ce qui justifierait une telle masse de poncifs et de choses inabouties. Tout est d'une confusion extrême et ce n'est pas le style qui pourrait sauver l'ouvrage tant Félix Fayolle malmène la syntaxe. Certes, il a beau signaler dans un avant-propos qu'il écrit comme il parle, mais force est de constater que tout ça reste inquiétant même pour ceux qui l'écouteraient. Le seul atout du texte c'est qu'il ne dépasse que de peu les cent pages. Présenté comme un grand détective privé, il faut sincèrement espérer pour ses clients que Félix Fayolle dispose d'une bonne secrétaire pour rédiger les rapports d'enquête.

Citation

Alors, Mesdames, Messieurs, si vous êtes âgés et que vous voulez céder votre bien, adressez-vous à un notaire qui vous donnera tous les conseils, néanmoins, ayez la prudence de ne pas signer avec n'importe qui.

Rédacteur: Laurent Greusard samedi 01 avril 2023
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page