C'est ton nom

Là, sur l'écran de son ordinateur, Maya voyait Lily grimper sur les genoux de son défunt mari.
Harlan Coben - Double piège
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Cité sous les cendres
Dix ans ont passé depuis que Danny Ryan et son fils ont dû fuir Providence et la vengeance d'une fami...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 25 juillet

Contenu

Roman - Policier

C'est ton nom

Social - Énigme - Rural MAJ vendredi 07 avril 2023

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 16 €

Laurent Rivière
Paris : Le Toucan, novembre 2022
230 p. ; 21 x 14 cm
ISBN 978-2-8100-1143-8
Coll. "Toucan noir"

Morvan en emporte les gens

Après s'être ressourcé dans son ancienne cité, l'ex-flic de Nevers Franck Bostik s'est retranché dans le Morvan, où il mène l'existence frustre d'un bûcheron. En effet, une ancienne compagne lui a avoué qu'il avait un fils de douze ans prénommé Maxime, découverte qui ébranlerait n'importe qui. Sa retraite doit lui servir à assimiler la nouvelle. Mais c'est alors qu'une amie archéologue lui demande son aide car dans la cave d'une vieille maison à Bibracte, au bord du lac artificiel de Pannecière, elle a découvert le squelette d'un enfant. En l'absence de fragments de vêtements, il est évident qu'il a été déposé dans cette maison. De plus, il porte des vis chirurgicales apparues dans les années 1980, bien après que le village ait été englouti. Aurait-il été victime de maltraitance, comme le suggèrent diverses lésions ? L'enquête va mettre Franck Bostik sur la trace des Petits-Paris, des orphelins importés dans les fermes du Morvan, parfois connaissant des conditions proches de l'esclavage. Et dans le coin rôde un pédophile censé être repenti, mais sait-on jamais...

À k-libre, on avait bien goûté Le Dernier sycomore, précédent roman de l'auteur. Ici, changement de décor mais pas de ton pour cette série : un polar presque à l'ancienne, assez décontracté, évoquant parfois un épisode de feu Gabriel Lecouvreur dit Le Poulpe, qui prend le temps d'installer son intrigue et ses personnages sans céder aux longueurs à la mode (difficile avec 230 pages peu tassées) et décrit parfaitement la nature âpre du Morvan. Quant à l'enquête, loin des rebondissements fracassants du thriller industriel, elle s'avère très simple, ce qui renforce le réalisme de l'ensemble. Laurent Rivière est un auteur qui, manifestement, s'inscrit dans la durée, pour notre plus grand plaisir...

Citation

Même si je ne pourrais pas dater précisément ces ossements ou identifier le sexe de l'enfant, j'étais certain que mes connaissances m'aideraient à définir son style de vie, sédentaire ou sportif ; son régime alimentaire, les opérations et les lésions accidentelles ou volontaires qu'il aurait pu subir.

Rédacteur: Thomas Bauduret vendredi 07 avril 2023
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page