Noir

Elle avait un regard de poisson mort. Valium ou bêtise crasse, pensa Hamish.
M. C. Beaton - Dent pour dent
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Cité sous les cendres
Dix ans ont passé depuis que Danny Ryan et son fils ont dû fuir Providence et la vengeance d'une fami...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 14 juin

Contenu

Roman - Noir

Noir

Psychologique - Social - Vengeance MAJ dimanche 09 avril 2023

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 16 €

Marc Falvo
Lille : Faute de frappe, novembre 2019
376 p. ; 20 x 13 cm
ISBN 978-2-956-34606-7

La (nouvelle) condition humaine

Léonard sort de prison. C'est un homme dévasté et qui a du mal à reprendre une vie "normale" ; Ses anciens amis essaient bien de l'aider, mais sans apporter forcément un soutien de qualité. Pourtant nous allons suivre ses premiers pas pour tenter de redevenir un être humain, qui commence même à renouer avec une jeune femme. De son côté, Franck est lui aussi dévasté. Son fils est mort renversé par une voiture, et sa femme n'a pas supporté cette disparition, sa laissant mourir. Il a voulu se reconstruire mais tout est devenu compliqué. Alors, il en est arrivé à penser que pour reprendre une vraie vie, il faut d'abord se venger. De fait, le roman de Marc Falvo développe les deux points de vue en parallèle sur les premiers chapitres. Le tout grâce à un style fort et prenant qui permet de ne pas trop comprendre le lien entre les deux histoires, alors qu'il devient plus qu'évident lorsque l'auteur le dévoile au tiers de l'intrigue. Le roman bascule donc sur les rencontre des deux personnages, mais va les décrire très rapidement en les décalant vers d'autres voies. Là où le lecteur se dit qu'il va assister à un huis-clos étouffant et pénible, le roman vire à l'ouverture, à une chasse dans la nature, à une sorte de cauchemar éveillé et désespéré. Nous restons sur l'ensemble du texte quasiment uniquement avec les deux personnages qui deviennent des êtres de chair, très bien dessinés et montrés avec soin, dans leurs complexités et failles. Toute notion d'héroïsme ou de dépassement de soi est bannie, autant pour l'un que pour l'autre, et ce sont surtout les circonstances qui vont les transformer, changer les situations. Ce n'est pas un simple récit de vengeance, ni même une histoire de rédemption, mais une description de la façon dont la vie bascule, dont chaque événement nous transforme en un autre humain qui, de l'extérieur, pourrait apparaître monstrueux, mais qui reste extrêmement logique. À un moment, le récit de Marc Falvo se décale sur un jeune lapin qui court innocemment dans la nature et va se retrouver attrapé par un renard qui lui-même n'aura pas forcément une destinée joyeuse, comme une parabole : la vie est noire, profondément pessimiste, avec un final désespérant, mais tout ça ne nous empêche de continuer sans trop y réfléchir et d'essayer d'avancer en gardant une espérance. Noir est de ce point de vue un très bon livre noir.

Citation

Tu peux continuer à dormir. Tu peux te lever. personne viendra dicter ta conduite, personne enclenchera d'alarme ou tapera sur tes barreaux. T'es libre. Tes draps sentent bon. T'es libre.

Rédacteur: Laurent Greusard dimanche 09 avril 2023
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page