African Queens

Il y a deux sortes de personnes. Les chasseurs et les chassés. Jusqu'à présent, l'enquête en cours n'a pas encore réussi à faire le tri entre les deux.
Mons Kallentoft - Été
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Éclipse totale
Harry Hole a été exclus de la police, ce qui ne l'empêche pas de couler des jours heureux, bouteille ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 24 avril

Contenu

Roman - Policier

African Queens

Gang - Immigration clandestine - Trafic MAJ mardi 18 avril 2023

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 15,5 €

Patrice Montagu-Williams
Paris : Les Chemins du hasard, mars 2018
156 p. ; 21 x 15 cm
ISBN 979-10-97547-05-9

Les grandes illusions

Deux sœurs vivent en Somalie mais, comme le savons, les conditions de vie ne sont pas toujours optimales. Aussi, décident-elles de tenter leur chance en émigrant. La France est synonyme de meilleure vie, s'illusionnent-elles. Mais alors qu'elles traversent la Méditerranée, elles sont séparées, et l'une d'elles est laissée pour morte. À son arrivée en France, Ayaan, la survivante, tombe sous la coupe d'un gang qui veut essayer de la prostituer. Un gang terrible malgré son caractère haut en couleur : le chef est surnommé le Cheikh et ses adjoints sont la hyène, femme africaine qui tente de se blanchir la peau comme Michael Jackson, un nain cruel et un sorcier qui pratique le vaudou et autre rites de sorcellerie à partir d'albinos... En parallèle, nous suivons les péripéties du commissaire Boris Samarcande, un homme qui a ce gang dans sa ligne de mire et qui veut le faire tomber ; et aussi la fuite d'Ayaan. Lui, pourra peut-être l'aider à réaliser ce rêve. En même temps, il a entamé une relation amoureuse avec une jeune femme mystérieuse. Mais ne risque-t-il de la perdre s'il perce son mystère ? L'amour peut s'avérer parfois une belle illusion...

Patrice Montagu-Williams nous propose un roman court qui ne joue pas la carte du polar traditionnel. Nous allons suivre autant les aventures du commissaire que nous placer dans les pas de la jeune femme et de ses difficultés à vivre au milieu des truands et des périls de la vie. Cette construction fait perdre une partie du suspense au bénéfice d'un travail documentaire, quasi journalistique, pour présenter les techniques de prostitution, la vie d'une petite bande criminelle et le passage des migrants. Tout ça est décrit de manière assez réaliste, manquant sans doute de rythme, avec au centre de l'intrigue un commissaire assez bon enfant.

Citation

Le maire de San Giovanni Li Cuti a demandé aux carabiniers qu'ils fassent disparaître de sa plage le plus vite possible tous ces pouilleux enroulés dans des couvertures qui puent la crasse, l'urine et le vomi : il ne veut pas que sa saison soit gâchée !

Rédacteur: Laurent Greusard mardi 18 avril 2023
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page