Hold-up sur la vérité

Une meute de chiens ébouriffés vient à sa rencontre, derniers vestiges d'une relation encore possible.
Christian Michaud - Le Carcan
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Cité sous les cendres
Dix ans ont passé depuis que Danny Ryan et son fils ont dû fuir Providence et la vengeance d'une fami...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 25 juillet

Contenu

Roman - Thriller

Hold-up sur la vérité

Anticipation - Médical - Complot MAJ mercredi 03 mai 2023

Note accordée au livre: 2 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19,9 €

Jean-Jacques Charbonier
Paris : Guy Trédaniel, septembre 2022
292 p. ; 23 x 15 cm
ISBN 978-2-8132-2609-9

Gourou coucoupaloma

2038-2039. L'épidémie de pyramidavirus (!) ravage le monde. En 2030, les Masques Jaunes ont renversé l'Élysée pour installer un semblant de démocratie directe avorté pour cause de pandémie. Seul un médicament miracle, la Xapine, permet d'éviter la maladie tout en servant d'antidépresseur. Les humains sont incités à tuer les animaux de compagnie dès que leurs yeux changent de couleur, signe certain d'infection. Sauf qu'il s'agit d'un mensonge de la compagnie EMP (un simple colorant dans la nourriture pour animaux), la firme vendant la Xapine dirigée par le riche Dr Funzig. Celui-ci est à la tête des Parfaits, un groupe de soi-disant éclairés, en fait des opportunistes visant surtout leur enrichissement personnel. Seul accroc, le controversé Dr Philippe Bauchard, ex-anesthésiste devenu persuadé de l'existence d'une vie après la mort et d'un monde des esprits, qui partage ses connaissances via des séances d'hypnose. Mais si grâce à son remède-miracle, ses patients vont mieux, les ventes de Xapine baissent. Comment alors se débarrasser de quelqu'un d'incorruptible ?

Il est difficile d'aborder un tel texte sans voir la personnalité de son auteur fort semblable à son personnage, surtout dans un roman dont l'accroche fait tout pour souligner qu'il dévoile la VÉRITÉ — en fait une enfilade de poncifs sur les complots industriels qui était peut-être neuve à l'heure du film fondateur Mille milliards de dollars d'Henri Verneuil (1982). Bien avant les pandémies, Prions pour la mort d'Olivier Gérard (2005) abordait le sujet avant à peu près tout le monde. Pire, l'auteur se permet de brocarder les "complotistes" en cours de route ! À k-libre, on parle littérature noire et ce n'est certainement pas à nous de juger de ce qu'il en est (on imagine que le simple fait d'avoir des doutes au lieu d'accepter la VÉRITÉ nous placera d'office dans le clan du MAL), mais il est dommage que le plaidoyer pro domo commence par prendre le pas sur l'aspect thriller, car celui-ci est parfaitement réussi, brassant pas mal de personnages pas vraiment hollywoodiens avec surtout une écriture au scalpel qui convient parfaitement au genre. À boire et à manger donc... en surveillant la couleur de nos yeux !

Citation

Rien ne les rassemble, sinon cette minable arrogance qu'ils ont d'être plus forts que les autres. Isolés les uns des autres, ils ne sont rien, ensemble, ils sont tout. Voilà ce qui motive l'adhésion inconditionnelle de chacun au groupe : la conscience de son impuissance individuelle. Ce sont des soumis, des asservis qui se bercent de l'illusion d'un pouvoir qu'ils n'ont pas et n'auront jamais à titre personnel. Ils sont bien trop faibles et bien trop pleutre pour ça.

Rédacteur: Thomas Bauduret mercredi 03 mai 2023
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page