Le Sacrifice du roi

Je viens de tomber sur un mec mis en conserve comme un cornichon. Je me fais embaucher par des flics qui me racontent que les adorateurs de Cthulhu doivent être à mes trousses...
China Miéville - Kraken
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Cité sous les cendres
Dix ans ont passé depuis que Danny Ryan et son fils ont dû fuir Providence et la vengeance d'une fami...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 14 juin

Contenu

Roman - Policier

Le Sacrifice du roi

Géopolitique - Complot - Artistique MAJ mardi 09 mai 2023

Note accordée au livre: 2 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 22 €

Livie Hoemmel
Paris : Plon, mai 2023
480 p. ; 23 x 12 cm
ISBN 978-2-259-31624-8

Échec et mort

En 1972, un coup de tonnerre ébranle le monde des échecs et, par ricochets, le monde tout court. Pour la première fois, un Américain, Bobby Fischer, bat un maître russe. Les dirigeants de l'Union Soviétique sont profondément abattus et il faut à tout prix qu'ils regagnent le titre lors du prochain tournoi, en 1975. Pour cela, ils vont engager Olga Komarova, une jeune femme, un génie, afin de faire tomber le nouveau champion. Celle-ci va construire un plan diabolique, très intellectualisé, afin d'abattre Bobby Fischer de façon imagée, et son plan va fonctionner puisque le génie américain ne défendra pas son titre contre Anatoly Karpov. De nos jours, Olga Komarova est devenue une oligarque qui a fui son pays et a décidé de publier ses mémoires - et notamment la façon dont l'URSS a triché pour faire revenir le titre de champion du monde de son côté. Mais il peut aussi s'agir d'une fake news car certains pensent qu'elle est morte depuis quelques années dans un attentat. En tout cas, à tout hasard, le président russe envoie des spécialistes pour découvrir ce que cache ce manuscrit.

Le roman de Livie Hoemmel (un pseudonyme) se déroule donc sur plusieurs périodes : nous allons suivre une sorte de biographie de Bobby Fischer depuis ses premières années, puis celle d'Olga Komarova avec sa jeunesse perturbée et le plan diabolique qui se met en place à travers les pages du manuscrit. Sans compter des actions actuelles pour savoir qui se cache derrière ce manuscrit, car il a peut-être été écrit pour, une nouvelle fois, discréditer la Russie. Le lecteur va donc suivre, de manière alternée, ces différents points de l'histoire. Chacun séparément a ses côtés agréables et permet d'apprendre des aspects, pour ceux qui ne connaitraient pas la vie de Bobby Fischer, par exemple. Mais l'ensemble apparait comme un peu hétéroclite, et le roman devient une sorte d'objet littéraire non identifié qui saute d'un point à l'autre, sans forcément que le lecteur se sente impliqué, d'autant plus que les premières pages laissent entrevoir plein de questions que la suite va noyer. Voulant sûrement surfer sur le succès de la série Le Jeu de la dame, magistralement adaptée du roman non moins magistral de Walter S. Tevis publié chez Gallmeister, le roman de Livie Hoemmel peine à souffrir la comparaison. À la façon dont se déroule le plan pour détruire Bobby Fischer, le livre s'éparpille beaucoup et ne crée pas de suspense, se déroulant sans faux pas, mais sans provoquer de frisson, comme une image bien léchée mais qui présenterait un thème ultra rebattu. Autant à propos de l'espionnage, de la guerre froide que du jeu d'échecs, on a suivi des ouvrages plus motivants.

Citation

On ne peut réduire Fischer à un championnat du monde gagné en 1972, à une confrontation légendaire perçue comme une version miniature de la guerre froide, à une anecdote de plus.

Rédacteur: Laurent Greusard mardi 09 mai 2023
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page