Absinthe : l'affaire Gouffé

L'odeur le dérangeait de plus en plus. Cette odeur d'abattoir et d'hôpital réunis. Une émanation qui s'apparentait à celle de la viande avariée en plein soleil. Un vieux relent âcre qui imprégnait les vêtements et qui s'insinuait dans chacun des pores de la peau. Mais le plus effroyable fut cette désagréable sensation de ressentir les coups de bistouri, de sentir les doigts du légiste fouiller ses organes comme si son corps était connecté avec celui de tous les êtres humains, comme si ce lien était inscrit dans ses gênes depuis toujours.
Ismaël Lemonnier - Enfers
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

De neige et de vent
Nous sommes à la frontière entre l'Italie et la France. Dans la montagne, Tordinona, un petit village...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 24 mai

Contenu

Roman - Policier

Absinthe : l'affaire Gouffé

Historique - Procédure - Faits divers MAJ lundi 22 mai 2023

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19 €

Yann Botrel
Préface de Christophe Hondelatte
Lyon : Le Gros caillou, avril 2023
260 p. ; 22 x 15 cm
ISBN 978-2-494202-04-7

Honni soit qui malle y pense

Les amateurs d'affaires mystérieuses et de faits divers sordides et sanglants ont entendu parler de l'affaire Gouffé et plus particulièrement de la malle à Gouffé. Si l'on sait habituellement qu'il s'agit d'un meurtre horrible et que le cadavre a été placé dans une malle, transporté de Paris à Lyon où elle fut jetée mais retrouvée, on la confond parfois avec d'autres histoires de malles toutes aussi sanglantes et hormis les premières ébauches de ce qu'on appellera plus tard la police scientifique qui a permis de s'assurer qu'il s'agissait bien du cadavre de Gouffé, un huissier parisien, le reste demeure assez vague. Dans ce court roman, Yann Botrel s'appuie sur toute l'affaire et reconstitue l'ensemble des éléments. Il parvient ainsi à créer un roman policier historique, décrivant les méandres de l'enquête, les pistes, les approximations des chercheurs de l'époque, les questions qui se posent autour du criminel (à l'époque, par exemple, on dispose de théories sur la forme du crâne comme prédisposition aux activités illégales, on se demande si on peut hypnotiser quelqu'un jusqu'à ce qu'il commette un meurtre). Grâce à cette remise en perspective, le lecteur apprend de nombreux points comme comment fonctionne la police de l'époque. Il découvre le chef Goron qui laissera des mémoires sur ses activités de policier. On est même surpris que l'enquête ait mobilisé des inspecteurs partis aux États-Unis où le principal suspect avait été vu, mais que l'agence Pinkerton n'aida pas les policiers. Et puis il y a la lutte du célèbre docteur Lacassagne pour imposer les premiers éléments de police scientifique. Peuplé de cocottes, de demi-mondaines, d'huissiers et d'hommes de loi aux mœurs légères et accessibles à la corruption, d'escrocs qui s'enrichissent à une période où la confiance règne et où les rentiers investissent, le monde de la fin du XIXe est rendu vivant et l'on apprend tous les détails de l'affaire Gouffé, sautant d'un continent à l'autre, d'une escroquerie utilisant les charmes d'une jeune femme jusqu'au meurtre le plus ignoble (à cet égard, la préparation de l'assassinat de Gouffé est un exemple assez frappant). Reconstituant l'histoire de A à Z, depuis les frasques amoureuses de Gouffé jusqu'aux derniers jours du coupable et ce qui s'est passé pour les figures annexes du drame par la suite, Absinthe : l'affaire Gouffé parvient à raconter un moment d'histoire en conciliant l'enquête minutieuse journalistique et historique, tout en conservant un intérêt romancé, une difficulté parfois mal surmontée par les auteurs. L'occasion de revivre un grand fait divers.

Citation

Assis à la table de Sadi Carnot, dans son bureau du palais de l'Élysée, le ministre de l'Intérieur prit une mine grave, tout en remuant le café de sa cuillère d'argent.
- Monsieur le président, dans quelques minutes, Eyraud sera guillotiné. Vous avez encore la possibilité de le gracier, si vous estimez qu'il a été maltraité par ses juges et par l'opinion.

Rédacteur: Laurent Greusard lundi 22 mai 2023
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page