La Femme sans ombre

– Pourquoi t'as quitté ton boulot de prof ? demande Marty, après une pause. Je suis sûr que tu devais être plutôt doué. – Hé bien figure-toi qu'après dix ans d'enseignement, j'avais envie d'étrangler tous ces petits connards. Je me suis dit qu'il valait mieux que je change de métier.
D. James Eldon - Sur le fil
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Cité sous les cendres
Dix ans ont passé depuis que Danny Ryan et son fils ont dû fuir Providence et la vengeance d'une fami...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 22 juillet

Contenu

Roman - Thriller

La Femme sans ombre

Social - Musique - Tueur à gages MAJ lundi 12 juin 2023

Note accordée au livre: 2 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 17,9 €

Christine Féret-Fleury
Paris : Denoël, mai 2019
252 p. ; 21 x 14 cm
ISBN 978-2-207-13949-3

À la force du poignet

Entraînée durement par son père, elle est devenue une tueuse à gages d'excellente réputation. Lorsqu'elle ne travaille pas à éradiquer certains membres de la race humaine, elle tient un restaurant qui a la cote dans le VIIIe arrondissement parisien, et se détend en écoutant de la musique classique et plus particulièrement Richard Strauss. Quant à Hope Andriessen, d'origine rwandaise, mais adoptée enfant après avoir assisté au massacre de sa famille et de son village, elle est devenue une chef d'orchestre qui commence à se faire connaître et que la restauratrice apprécie particulièrement. D'ailleurs, la chef d'orchestre va bientôt interpréter du Richard Strauss et la tueuse a déjà réservé son billet. Mais, évidemment, quand elle découvre que son nouveau contrat consiste justement à tuer cette jeune artiste, la situation risque d'être explosive.

Le roman de Christine Féret-Fleury est construit de manière éminemment classique avec d'un côté une tueuse dont on suivra la mission avec des retours en arrière pour expliquer sa formation et, de l'autre, une jeune femme qui essaie de se construire une vie après une choc horrible. Le roman disserte beaucoup sur la musique, énonce des versions d'une symphonie ou d'un opéra qu'il faudrait préférer à une autre, avant de montrer ce qui semblait évident depuis le début, c'est-à-dire le retournement de la tueuse contre ses employeurs. La Femme sans ombre se déroule comme une symphonie bien huilée, jouée par des musiciens qui connaissent leur partition et n'en dévient pas d'une portée ou d'un bécarre, mais sans y ajouter une qualité d'âme, créant un récit qui se laisse lire puis se délite sans conserver beaucoup de traces, de résonnances.

Citation

Les gens adorent ton restaurant parce qu'ils s'y sentent chez eux. Ou, plus exactement, chez la grand-mère de province qu'ils auraient rêvé d'avoir, exquise vieille dame aussi spirituelle et énergique que Miss Marple, et aussi attachée aux valeurs traditionnelles.

Rédacteur: Laurent Greusard lundi 12 juin 2023
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page