Feux dans la plaine

Il existe une grande différence entre croire qu'un fait est vrai et recevoir l'assurance de sa véracité accompagnées de toutes les garanties les plus officielles.
Margery Allingham - Les Mystères du West End et autres aventures d'Albert Campion
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Cité sous les cendres
Dix ans ont passé depuis que Danny Ryan et son fils ont dû fuir Providence et la vengeance d'une fami...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 25 juillet

Contenu

Roman - Noir

Feux dans la plaine

Psychologique - Social - Rural MAJ mercredi 06 septembre 2023

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 20 €

Olivier Ciechelski
Rodez : Le Rouergue, septembre 2023
206 p. ; 21 x 14 cm
ISBN 978-2-8126-2490-2
Coll. "Noir"

Vendre la peau de l'ours

Stanislas Kosinski est un ancien militaire. À présent retraité, il a décidé de se reposer à l'écart du monde. Pour ce faire, il s'est acheté un petit terrain et une petite maison dans un coin perdu. Seule entorse à sa solitude : au bout de sa propriété, il y a une bergerie et il a une locataire, Mathilde, bergère qui vient faire paitre les troupeaux d'un agriculteur de la plaine. Mais alors qu'il vit tranquillement, il découvre un matin, en se promenant, qu'un chemin forestier traversant sa propriété a été défriché et remis en circulation par des chasseurs. Il va ainsi voir le maire et le président du club de chasse afin d'obtenir des explications. Ces derniers lui rétorquent que c'est ainsi et pas autrement. Il retourne dans son chemin et indique qu'il est interdit au passage. Les relations s'enveniment et de provocations en réponses, une vraie guerre s'installe. Chacun sort enfin ses fusils et autres armes pour faire valoir son "bon droit".

Le roman d'Olivier Ciechelski est de facture classique et pourrait s'installer dans ce que les Américains appellent le nature writing. Ici, un soldat qui ne recherche que la paix va se trouver imbriqué dans des querelles d'ego, des frictions entre les habitudes villageoises rurales et les gens "venus de la ville". Peu à peu, le récit de la querelle se transforme car le personnage se retrouve pourchassé, traqué et se réfugie dans une nature indifférente, voire hostile, avec laquelle il va devoir composer. Peu à peu, ce retour à la nature s'accompagne d'un retour à la sauvagerie, à l'état de bête, avec une progression lente et bien rendue. Un final, très amer, clôt l'histoire de façon un peu cynique, mais extrêmement logique. L'auteur, scénariste pour la télévision, spécialisé dans les documentaires, signe là un premier roman, court, nerveux, parvenant à rendre l'univers de la nature, dans un cadre sauvage, et inspiré sans doute par les grands auteurs publiés chez Gallmeister, La Manufacture des livres ou, justement, les éditions du Rouergue. C'est en tout cas un premier roman qui annonce un auteur à suivre.

Citation

Il s'était remis en marche, pour s'arrêter aussitôt : il avait vu du bleu. Une tache bleue dans le vert des sapins. Un trait de peinture, tout récent, sur un tronc. Machinalement, il toucha l'écorce et porta son regard plus loin : une autre tache bleue, cette fois sur une pierre, à une quinzaine de mètres.

Rédacteur: Laurent Greusard samedi 17 juin 2023
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page