La Vengeance de Teresa

Vic détestait les débuts d'enquête, trop de directions qui lui donnaient souvent la migraine. Avec un peu de chance, cette affaire-ci pourrait prendre fin avant même de commencer puisque leur principal suspect – un visage sur une carte d'identité – était mort. Seul hic : comme il ne répondrait jamais à leurs questions, ils allaient devoir trouver les réponses eux-mêmes.
Franck Thilliez - Le Manuscrit inachevé
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Cité sous les cendres
Dix ans ont passé depuis que Danny Ryan et son fils ont dû fuir Providence et la vengeance d'une fami...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 19 juillet

Contenu

Roman - Noir

La Vengeance de Teresa

Psychologique - Vengeance - Mafia MAJ mercredi 19 juillet 2023

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 18 €

Claudio Fava
Teresa - 2011
Traduit de l'italien par Eugenia Fano
Paris : Métailié, juin 2023
158 p. ; 22 x 14 cm
ISBN 979-10-226-1308-8
Coll. "Noir - Bibliothèque italienne"

Un plat cuit et recuit mais au final trop froid

Teresa vit en Sicile alors que son père y est pâtissier. Mais quand ce dernier refuse de payer l'impôt à la mafia, il est abattu, et Teresa préfère quitter son île. De toute façon, lorsqu'elle revient pour saluer sa mère, elle fait "peur" à Rosco, l'homme politique local qui a des remords car, malgré ses rodomontades, il est lié aux gangs, des gangs qui quoi qu'on en dise n'existent pas. C'est alors que Teresa refait sa vie sur la péninsule. Elle travaille, mais surtout vivote, chargée de s'occuper de malades en fin de vie qui attendent la mort chez eux. Elle doit les visiter et essayer de leur remonter le moral. Un jour, elle doit rencontrer l'ancien brigadier Libero qui vient de sortir de prison car il est sur le point de mourir. Elle découvre que l'ancien policier a tué. Alors, elle discute avec lui sur la signification de la mort et de la vengeance tout en souhaitant liquider Rosco. Mais passera-t-elle à l'acte ?

Ce court roman de Claudio Fava est avant tout centré sur Teresa, le personnage central, dont il décrit le quotidien d'une héroïne qui se retrouve peu à peu confrontée à ses doutes face à une éventuelle action meurtrière. Teresa possède quelques amis qui ne savent comment l'aider ou la dissuader de passer à l'acte. Libero, en entrant dans la donne et en lui expliquant sa propre vie, l'aide à faire un choix difficile. En arrière-plan le personnage de Rosco, personnage veule et lâche, symbole des politiciens du centre-mou qui font avec les forces mafieuses, est dessiné en quelques traits qui le rendent vivant. Récit court, donc, mais prenant, comme une parabole du monde dans lequel on vit. Peut-on vivre avec une vengeance qui vous empêche de profiter de la vie  ? Est-ce que vous venger peut vous aider à mieux vivre alors que vous ne faites pas forcément une bonne action ? Pour ceux qui apprécient une histoire basée sur la psychologie, sur la description aiguisée d'une personne et de sa vie, ce roman vous offrira deux bonnes heures de lecture et encore plus d'heures de réflexion.

Citation

Je m'appelle Teresa. Sicilienne, célibataire, orpheline de père. Quand je décidai de tirer sur cet homme, j'avais trente-deux ans et je m'y connaissais un peu, en morts.

Rédacteur: Laurent Greusard mercredi 19 juillet 2023
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page