Dis bonne nuit

Le jour où ces gens-là ne voudront plus jouer ni boire, nous nous retrouverons l'un et l'autre sans boulot. Entre-temps, suis le mouvement et laisse couler, frangin.
James Lee Burke - La Pluie de Néon
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Cité sous les cendres
Dix ans ont passé depuis que Danny Ryan et son fils ont dû fuir Providence et la vengeance d'une fami...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 18 juillet

Contenu

Roman - Noir

Dis bonne nuit

Social - Hard boiled - Disparition MAJ vendredi 11 août 2023

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 21 €

Christian Blanchard
Paris : Belfond, mai 2023
252 p. ; 21 x 14 cm
ISBN 978-2-7144-9894-6
Coll. "Noir"

Détective traumatisée

Ex-flic devenue privée par goût d'indépendance, Leïla Le Menn tente également toujours de surmonter l'incroyable suicide de sa mère : elle-même policière, elle s'est tiré une balle dans la tête en plein commissariat devant son mari, le père de Leïla. Celle-ci a toujours soupçonné qu'il y avait plus que ça... Mais aujourd'hui, Leïla Le Menn est sur une affaire classique : embauchée par une cliente pour surveiller son mari, un certain René le Gall, soupçonné d'adultère, Leïla lui découvre non pas une maîtresse, mais un amant, Hubert Werberg. Plus tard, c'est René Le Gall lui-même qui vient le trouver car Hubert a disparu, et il compte sur elle pour le retrouver ! Elle apprend alors que ce dernier fricotait avec des groupes masculiniste ouvertement misogynes pour se conformer à sa vision de la "virilité". Ceci alors qu'en plein Rennes, un père dépossédé de son fils s'isole en protestation sur une grue. L'affaire prend un autre relief lorsqu'un cadavre pouvant être celui d'Hubert est découvert, mais ce n'est alors pas le dernier rebondissement...

Les livres de Christian Blanchard se suivent et... ne se ressemblent pas, tant il aborde des univers différents. Il ressuscite ici la figure du détective privé avec cette héroïne qui, avec son traumatisme d'enfance (facile à deviner pour quiconque a lu quelques polars récents) se rapproche du fameux Détective À Problème du regretté Michel Lebrun. Rien à redire, l'enquête est bien menée tout en restant dans le classique jusqu'à la confrontation finale avec le coupable. Et qu'on ne croit pas que l'auteur met dans le même sac les comiques troupiers "masculinistes" et les pères aux revendications parfois légitimes, il est trop fin pour ça. Un divertissement de bonne tenue qui, en son temps, aurait eu sa place dans une collection populaire en poche genre "Spécial-Police", aux côtés, disons, des romans de Gérard Delteil. C'est dire si une telle collection manque actuellement...

Citation

Heureusement, j'ai un frère. Il est apparu, une nuit où l'angoisse était plus forte que d'habitude, bien après le départ de Grand'maman. Il a de beaux yeux. Lumineux. Pas besoin de lampe-torche pour le retrouver. Il est toujours là, enfoui sous les couvertures.

Rédacteur: Thomas Bauduret vendredi 11 août 2023
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page