Ciel de réglisse

Les patients des cliniques Recycladene ne peuvent pas se passer de leurs suppléments hebdomadaires. Si c'est un coup monté par les syndicalistes ultras, c'est réussi. Les laboratoires se retrouvent entre le marteau et l'enclume. C'est pour cette raison que Rêves Différents a besoin de quelqu'un comme moi pour faire le ménage et cacher la merde sous le tapis. Quelqu'un qui soit seulement intéressé par l'argent, et qui se fout de la saleté des chiottes qu'il va déboucher.
Boris Quercia - Les Rêves qui nous restent
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Cité sous les cendres
Dix ans ont passé depuis que Danny Ryan et son fils ont dû fuir Providence et la vengeance d'une fami...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 25 juillet

Contenu

Roman - Noir

Ciel de réglisse

Social - Musique - Urbain MAJ mercredi 04 octobre 2023

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19 €

Marc Villard
Paris : Gallimard, octobre 2023
182 p. ; 21 x 14 cm
ISBN 978-2-07-303422-9
Coll. "La Noire"

Villard de la nouvelle

Les six nouvelles courtes qui sont regroupées au centre du volume rappelleront aux amateurs tout le talent et les thèmes de Marc Villard. En effet, liés à la musique, aux musiciens, aux petits et grands déboires de ceux-ci, ces textes sont des entrées habituelles et talentueuses dans l'univers de l'auteur. Un impresario repère une jeune chanteuse prometteuse mais elle se sert de lui pour autre chose, un homme trouve une superbe femme (même si un ami lui annonce qu'elle est dangereuse car elle se drogue et son mari n'est pas un tendre) et l'emmène à l'hôtel, mais il comprend qu'elle est surveillée par les sbires de son mari. Comment faire ? Marcus se sert d'un Lavomatic pour se changer sans savoir qu'il vient de mettre le pied dans un bien vilain engrenage. Un autre musicien se fait avoir par des Chinois qui lui volent son instrument. Un musicien, déçu par certains collègues, décide de devenir un homme orchestre, mais est-ce aussi facile que cela ? Enfin, une jeune fille accordéoniste qui doit faire un concert et finir la nuit avec son compagnon, est arrêtée pour un peu de shit et négocie avec une prostituée un échange de bons procédés. Encadrant ces nouvelles, deux textes plus longs, des novellas, offrent deux pépites sympathiques et sensibles. Dans la première on retrouve toutes les atmosphère de l'auteur : une jeune femme qui essaie de gagner sa vie en pédalant pour livrer des courses, s'occupe aussi d'aide humanitaire dans Paris et épaule Bilal, un jeune émigré syrien. Ce dernier attend l'arrivée de sa soeur. Mais le mari de celle-ci s'est engagé dans les groupes islamistes syriens et il arrive également en France. Pourquoi vient-il ? Surtout pourquoi n'arrive-t-on plus à trouver Bilal ? Vie de petites gens, solidarité, noirceur de certains, dans un Paris populaire, tout le talent de Marc Villard éclate dans cette histoire maitrisée. Et c'est une tout autre échappée à laquelle l'auteur nous convie avec le dernier texte du recueil. Un texte qui a donné son titre au recueil. Sylvain est un chercheur qui vient de surprendre sa femme avec un autre homme. Il décide alors de partir avec elle aux États-Unis. On lui a en effet proposé un poste et c'est l'occasion de repartir d'un nouveau pied. Mais il travaille sur des sujets sensibles, la police privée de l'employeur le surveille pour éviter qu'il ne vende ce qu'il découvre. Quand il rencontre une jeune femme, potière, indigène, et qu'il en tombe amoureux, les choses pourraient se compliquer pour lui. Huit nouvelles, entre quatre et soixante-dix pages, pour nous donner un bonjour d'un des grands nouvellistes français qui n'a pas perdu de son acuité, ni de sa force et qui propose ici un recueil très intéressant, qui réjouira les fans de l'auteur et qui est également une excellente entrée en matière pour les rares qui n'auraient jamais eu le moindre contact avec son œuvre.

wstrong>NdR - Le recueil comporte les nouvelles suivantes : "En danseuse", "Le Transfert", "Yasmina", "Lavomatic, "Manger chinois", "One man band", "Tine Dekinder" & "Ciel de réglisse". Les nouvelles 2 à 7 comportent un surtitre : "Musique Soûle".

Citation

Dans une ruelle de banlieue, un homme a décidé de quitter la ville à pied et il tient sur sa tête une vieille valise de couleur incertaine. Par le soufflet extérieur, la tête d'un enfant dépasse. Il cligne des yeux vers le soleil.

Rédacteur: Laurent Greusard mardi 15 août 2023
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page