La Loi des hommes

L'humain, c'est le gris. Même si l'époque l'aimerait assagi, neutre, aseptisé, sans aspérité, blanchi. On n'admet pas que l'humanité est constituée d'ombre et de lumière, et que sa trajectoire est un constant cheminement entre l'un et l'autre.
Élise Lépine - DOA, rétablir le chaos
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

De neige et de vent
Nous sommes à la frontière entre l'Italie et la France. Dans la montagne, Tordinona, un petit village...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 30 mai

Contenu

Roman - Policier

La Loi des hommes

Enquête littéraire - Victorien - Trafic MAJ samedi 26 août 2023

Note accordée au livre: 3 sur 5

Poche
Réédition

Tout public

Prix: 7,7 €

Wendall Utroi
Le Livre de poche, septembre 2021
318 p. ; 18 x 11 cm
ISBN 978-2-253-18157-6
Coll. "Policiers & thrillers", 32767

Tableau de l'époque victorienne

Jacques vit tranquille avec sa femme et leur fille unique comme cantonnier à Houtkerque, sa petite ville du nord de la France. Chargé de changer les cercueils de place, il découvre par hasard dans une tombe qu'il vient d'ouvrir un carnet bien conservé. C'est un livre de mémoires laissé par un vieux policier anglais, exilé en France depuis des années et qui y est mort il y a bien longtemps. Avec l'aide de sa fille, il commence à traduire et à lire ce carnet. Et tout ça le ramène à la fin du XIXe siècle à Londres à la découverte d'un honnête policier chargé d'arrêter une prostituée afin de savoir quel est son rôle exact dans une tentative de chantage qui menace les hautes instances. L'histoire décline alors les pressions importantes car derrière les personnalités impliquées il y aurait peut-être des membres de la famille royale. Le policier ira au bout de son enquête mais ses conclusions pousseront ses supérieurs, embarrassés, à l'exiler en France. Et, en parallèle, cette lecture permet à Jacques de redécouvrir sa fille.

Le roman de Wendall Utroi évoque la période victorienne et dresse un portrait de l'époque qui correspond assez bien à ce qui apparait sous les traits de l'affaire de Jack l'Éventreur. Il explicite le monde social, les raisons de la prostitution, l'ambiance propre au monde victorien (et par extension à l'Europe du XIXe), de ce mélange entre des vertus publiques et des vices privés, à une distinction forte entre ce que l'on dit et ce que l'on fait. Cette description précise, à travers la façon dont un policier s'épuise dans son enquête, est proche d'un essai historique ou sociologique. La part policière est plus légère, car le roman s'installe surtout dans cette évocation du monde de la petite vertu, de ses ressorts et facilités, plus que dans l'intrigue. L'auteur ajoute stylistiquement en racontant une histoire plus romanesque, avec enfant caché, très victorienne, là aussi. Et suffisante pour captiver le lecteur.

Citation

Jacques la glisse à son tour contre son cœur, indissolublement lié à ce personnage mystérieux avec qui il vient de passer plusieurs semaines et à qui il parlait déjà dans le cimetière avant de devoir déloger cette tombe inconnue, au nom étrange, et à l'histoire impénétrable

Rédacteur: Laurent Greusard samedi 26 août 2023
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page