La Mère et l'assassin

Les nouveaux journalistes avaient beaucoup en commun avec les détectives : ils étaient tour à tour regardés comme des champions de la vérité et de sordides voyeurs. Sept cents titres paraissaient en Grande-Bretagne en 1855 ; leur nombre se porta à onze cents en 1860.
Kate Summerscale - L'Affaire de Road Hill House
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Cité sous les cendres
Dix ans ont passé depuis que Danny Ryan et son fils ont dû fuir Providence et la vengeance d'une fami...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 25 juillet

Contenu

Roman - Thriller

La Mère et l'assassin

Disparition - Vengeance - Domestique MAJ lundi 11 septembre 2023

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 21 €

Alexandra Echkenazi
Paris : Plon, mai 2023
254 p. ; 23 x 14 cm
ISBN 978-2-259-31427-5
Coll. "Suspense thriller"

Au large de l'amer

Dans un voilier, Morgane le Dantec a à sa merci Glenn Bennec. Elle en est sûre, elle va le tuer. Pourtant, il y a quelques mois, bien que mariée à un homme sans reproche, Morgane craquait comme tant d'autres pour le séduisant professeur de gym de sa fille Océane. Jusqu'à ce qu'elle s'aperçoive qu'elle en était également tombée amoureuse. Une mère peut-elle être la rivale de sa fille ? Lorsqu'elle a découvert la vérité, Océane s'est enfui avec des mots durs. Depuis ce soir-là, elle a disparu, et l'on a retrouvé non loin de là un couteau appartenant au professeur de gym. Un professeur qui, de réputation, n'hésitait pas à user de ses charmes auprès de ses élèves. En dépit de l'absence de preuves, pour l'opinion publique, il ne peut être que coupable, bien qu'il clame son innocence. Or pour Nina Kaminski, jeune capitaine de police de Rennes, il constitue un coupable un peu trop pratique. Et si le véritable assassin l'avait fait accuser, comptant sur la vindicte populaire pour cacher son crime ? Lorsque Bennec sort de détention provisoire, pour Morgane, l'affaire est pliée : elle rendra justice elle-même. Mais est-ce vraiment justice ? Qui est cet ado qui semblait rôder autour d'Océane ? Et d'ailleurs, est-elle vraiment morte ?

Un troisième roman d'Alexandra Echkenazi qui prend comme base une de ces affaires dont sont pleines les journaux à scandale, même si l'auteure a ici plus de tact que de se jeter dans une histoire de sexe et de meurtre. En fait, elle prend le contre-courant de la tendance actuelle du retour au récit d'auto-défense ou de vengeance porn devenu du dernier politiquement correct (quoique, on remarquera que l'adultère qui, au masculin, équivaut à une condamnation à mort, de préférence précédé des pires services, est ici tout à fait compréhensible avec même l'absolution du père-courage...). La structure non-linéaire permet de tenir le lecteur en haleine avec ce qui s'est produit, mais aussi la façon dont les choses se sont produites. Ce n'est que vers la fin, avec ses révélations en chaîne, que l'on rejoint le pur thriller. On remarquera également qu'au moins, Alexandra Echkenazi n'étire pas son propos pour en obtenir le double de pages que l'histoire n'en nécessite. Du bon suspense de série, sans éclairs mais qui offre un moment de distraction sans insulter l'intelligence du lecteur.

Citation

Elle avait cru durant toutes ces semaines qu'il suffisait de haïr une personne pour être capable de la tuer. Elle se rendait compte qu'elle s'était complètement leurrée. Pour tuer quelqu'un, il faut être un meurtrier, la haine n'a rien à voir là-dedans.

Rédacteur: Thomas Bauduret lundi 11 septembre 2023
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page