L'Enfer n'a qu'un visage

Vous êtes une très belle femme, Lili, et je détesterais me rendre à la morgue parce que vous auriez été imprudente.
Jean-Paul Nozière - Un trésor d'embrouille
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Éclipse totale
Harry Hole a été exclus de la police, ce qui ne l'empêche pas de couler des jours heureux, bouteille ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 24 février

Contenu

Roman - Policier

L'Enfer n'a qu'un visage

Médical - Disparition - Procédure MAJ samedi 14 octobre 2023

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19 €

Magali Vanhoutte
Lille : Faute de frappe, septembre 2023
320 p. ; 20 x 13 cm
ISBN 978-2-491-75025-1

Coma trépassé

Anciens amis de l'école de police, le destin a réuni les capitaines de police Benoît Demazure, le Nordiste de Lille, et Laurent Pujadas le Catalan, lorsque la traque d'un tueur en série sévissant dans les Hauts-de-France s'était transportée dans un camping d'Argelès-sur-Mer. Mais le tueur en série, sur le point d'être arrêté, avait balancé Demazure du haut d'une falaise, manquant de peu de le tuer. Depuis, le policier est plongé dans le coma où, à l'insu de son collègue, il vit une existence parallèle – oubliant ses déboires et une ex-femme psychopathe. Plus tard, il rencontre la belle Marion, victime d'un mari brutal. Mais si leur rencontre n'était pas le fruit du hasard ? De son côté, Pujadas est mis sur l'affaire de la disparition de Laetitia Magna, l'épouse d'un notable local. Cette affaire rebondit lorsque la voiture de la disparue est découverte, sans aucune trace de sa propriétaire. L'enquête démontre cependant que l'épouse de bonne famille était loin d'être irréprochable...

On avait un peu perdu de vue Faute de Frappe, l'un de ces éditeurs témoignant de la vitalité du genre outre-Quiévrain (qui a dit les éditions du Basson ?). Entre-temps, Magali Vanhoutte en est au troisième titre de sa série... qui, loin du Plat Pays, pourrait être un titre de nos chéris de Cairn, puisqu'elle se déroule en Catalogne ! On est là dans du polar d'enquête classique vaguement mêlé de romance (ne fuyez pas, on reste dans le noir plus que le rose bonbon) et même, sans trop déflorer, d'un poil de fantastique avec une suggestion d'affaire de réincarnation. Contrairement au titre laissant à penser à un thriller industriel, le tout prend son temps pour poser lieux et personnages sans céder au tirage à la ligne. Des personnages attachants et un décor bien utilisé parachèvent le tableau. Pour se le procurer, il faudra attendre les hasards d'un salon ou commander directement chez l'éditeur, Faute de frappe n'ayant pas de diffuseur (ce qui paradoxalement signe le baiser de la mort pour qui n'a pas les moyens des "gros"). À découvrir !

Citation

Depuis l'enfance, il abhorre la forêt. Sombre, menaçante. Sans chemin, sans issue. Ici, le Petit Poucet se perd ; le Chaperon Rouge rencontre le loup ; Hansel et Gretel tombent aux mains d'une sorcière anthropophage. Ici, l'assassin enterre ses cadavres en toute impunité ; le pervers aux jumelles à vision nocturne pourchasse l'innocente dans un jeu sadique au résultat couru d'avance. Ici, Benoît devient la proie d'un prédateur invisible mais qu'il devine résistant et déterminé.

Rédacteur: Thomas Bauduret jeudi 12 octobre 2023
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page