Féminicide

Il régnait partout un grand remue-ménage. Les techniciens ne savaient plus où se mettre car le metteur en scène, faute de mieux, passait ses nerfs sur eux.
Danielle Thiéry - Les Trois coups de minuit
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Éclipse totale
Harry Hole a été exclus de la police, ce qui ne l'empêche pas de couler des jours heureux, bouteille ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 29 février

Contenu

Roman - Policier

Féminicide

Social - Tueur en série - Presse MAJ vendredi 09 février 2024

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 22 €

Pascal Engman
Rattkungen - 2019
Traduit du suédois par Catherine Renaud
Paris : Nouveau monde, février 2024
450 p. ; 23 x 14 cm
ISBN 978-2-38094-492-1
Coll. "Roman policier"

Fine frontière entre l'amour et la haine

Vanessa Fork est une policière chargée d'enquêter sur de décès d'Emelie, une jeune femme découverte à son domicile, battue à mort. Un premier point achoppe : on a retrouvé dans son sac à main un stylo qui possédait de l'ADN d'un inconnu, déjà présent lors d'un viol des années plus tôt. Ensuite, son compagnon, un homme violent, était en prison. Mais voilà qu'on apprend qu'il avait une permission pour les heures de la mort de sa compagne et qu'il n'a pas d'alibi. L'affaire semble bouclée mais cela surprend un peu Vanessa Fork. En parallèle, une jeune journaliste débutante, encore en CDD, essaie de faire son "trou" dans un journal de la ville. C'est difficile mais elle enquête autour d'un présentateur télévisé qui aurait eu des comportements inadéquats et qui tromperait sa femme avec une jeune collaboratrice. Lui-même aurait été aussi surpris commettant des actes violents sur des femmes. Lorsque sa maîtresse enceinte est retrouvée morte, les soupçons se dirigent sur lui. Mais la journaliste a un problème : elle a été droguée puis violée. En se rendant au tribunal pour l'affaire d'Emelie, elle reconnait dans le détenu accusé un de ses violeurs... Elle pourrait lui servir d'alibi mais il lui faudrait déclarer ce viol qui lui fait honte. Elle décide de contacter Vanessa Fork et, ensemble, elles vont réfléchir à un tueur détestant les femmes et qui profiterait justement de coupables déjà tout trouvés pour accomplir ses forfaits...

Premier roman traduit de Pascal Engman, un nouvel auteur suédois, ce récit est de forme classique : plusieurs fils narratifs (nous allons suivre, la journaliste, la policière, un SDF et sa compagne, d'autres personnages secondaires) afin de décrire le phénomène des féminicides en même temps que celui, moins connu, des hommes qui se retrouvent exclus du "marché amoureux" et qui en conçoivent une haine violente des femmes. Les pistes diverses, la structure alternant les sous-intrigues, tout permet de décrire le thème central de multiples manières, avec énergie et vigueur. L'aspect un peu sage, même si le final est un peu plus échevelé, le range dans les bonnes lectures classiques sans prétendre à révolutionner le genre.

Citation

Tout à coup, l'ambulance se mit en mouvement, mais le moteur restait silencieux. Ils avaient desserré le frein à main. L'ambulance roulait de plus en plus vite et Jasmina ne parvint plus à se retenir. Elle hurla en se tortillant d'avant en arrière pour essayer de se libérer.

Rédacteur: Laurent Greusard jeudi 18 janvier 2024
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page