Fille de

Lâchez la bride à un psy, et c'est le début d'un voyage inattendu bien que légèrement écœurant.
Marie Neuser - Prendre Lily
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Éclipse totale
Harry Hole a été exclus de la police, ce qui ne l'empêche pas de couler des jours heureux, bouteille ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 29 février

Contenu

Roman - Noir

Fille de

Braquage/Cambriolage - Road Movie - Chantage MAJ lundi 12 février 2024

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 20 €

Christian Roux
Paris : Rivages, février 2024
152 p. ; 21 x 16 cm
ISBN 978-2-7436-6228-8
Coll. "Noir"

Virée à l'américaine

Antoine, sa femme et leur ami Franck, sont des voleurs qui mènent une existence discrète, vivent tranquillement entre deux affaires et tentent d'élever Sam, la fille du couple. Mais un jour, un casse tourne mal et l'épouse est abattue. Les deux hommes entraînent alors Sam pour qu'elle puisse remplacer sa mère, mais tombe amoureuse et les deux hommes tuent le petit qui pourrait être une gêne. Alors Sam les quitte et, peu après, quand un nouveau coup se passe mal, Franck est arrêté. Des années ont passé, Franck sort de prison mais trouve Antoine en maison de repos suite à un problème cardiaque qui lui a fait perde l'autonomie et la mémoire. Il cherche Sam, devenue entretemps mécanicienne et la menace : elle doit aller chercher son père et retourner sur les lieux où ils ont vécu pour lui faire revenir la mémoire pour mettre la main sur un butin planqué. Sam n'a pas le choix, mais ce voyage n'est-il pas aussi un piège ?

Christian Roux nous propose avec Fille de un roman court, tendu comme un arc, centré autour de son personnage central, celui d'une jeune femme qui essaie tant bien que mal de vivre. Le récit alterne la phase contemporaine de l'arrivée de Franck jusqu'à la conclusion de l'histoire, et des moments plus anciens qui évoquent le passé de Sam. Femme de s'ouvre comme un roman noir à l'américaine, avec deux policiers, que l'on sent vicieux, venus embêter la jeune femme dans le garage où elle travaille, et continue de même, dans une sorte de road movie avec son père, un road movie qui oscille entre des souvenirs, de la tendresse parfois, des moments violents et des plages ironiques (pas facile de se promener avec un père qu'il faut déshabiller, laver et mettre dans un fauteuil roulant). Le tout sans pathos, ni même des scènes qu'un auteur lambda (ou un scénariste de série consensuelle) aurait placées pour relancer artificiellement l'intrigue. De fait, nul besoin car Christian Roux connait son métier. Ppar sa description précise, il réussit à dresser le portrait de son personnage et à créer du suspense et de la tension avec un simple voyage entre un père et sa fille. Talentueux !

Citation

Quand les deux flics arrivent au garage, Collard rétrograde violemment et fait virevolter la Ford Focus gris foncé dans un tête-à-queue parfaitement contrôlé. Jabert lève les yeux au ciel, compréhensif. Ça ne risque pas d'impressionner Sam, mais on fait ce qu'on peut avec les moyens de séduction qu'on a.

Rédacteur: Laurent Greusard lundi 12 février 2024
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page