À la gorge

Avec vos conneries, ils vont se barrer, c'est tout ce qu'on va gagner.
Ariel Zeitoun - Le Dernier gang
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Éclipse totale
Harry Hole a été exclus de la police, ce qui ne l'empêche pas de couler des jours heureux, bouteille ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 20 avril

Contenu

Roman - Policier

À la gorge

Prison - Procédure - Chantage MAJ lundi 25 mars 2024

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 20 €

Max Monnehay
Paris : Le Seuil, février 2024
364 p. ; 22 x 15 cm
ISBN 978-2-02-154182-3
Coll. "Cadre noir"

Qui suis-je pour condamner ?

Victor Caranne est un psychologue qui, en dehors du suivi de ses propres patients réguliers, travaille en milieu carcéral avec le centre de détention de l'île de Ré. C'est alors qu'il reçoit l'appel au secours d'un certain Émilien Milkovitch, un dealer qui a été condamné pour avoir tué l'une de ses clientes, devenue sa maitresse, lorsqu'il l'aurait surprise avec un autre amant. Mais cette histoire remonte déjà à dix ans, enfin presque, puisque la semaine suivante lui permettra de célébrer cet anniversaire en se suicidant à moins que Caranne ne puisse prouver son innocence. Le travail s'avère compliqué pour le psychologue car il a vécu des choses atroces et a été soigné par une collègue qui est de la famille de la jeune femme morte. Mais il croit ce que lui dit Milkovitch, et surtout parvient à convaincre Anaïs, une policière avec lequel il a déjà travaillé, de reprendre l'enquête. Dès le début, la policière se pose des questions car un policier semble avoir un peu trafiqué les indices et surtout des interrogatoires de témoins afin de pointer le dealer. Mais comment découvrir de nouvelles pistes lorsque l'enquête précédente a été bâclée, à charge, et qu'elle date de dix ans déjà, les témoignages étant volatiles, voire les témoins ayant disparu ? Et puis, pour Anaïs, il y a une autre enquête dont elle n'arrive pas à se dépêtre malgré des certitudes. Plus les jours défilent, plus Caranne s'inquiète...

Max Monnehay connait bien son métier et ce nouveau volet de sa série autour du personnage de Victor Caranne peut se lire indépendamment des autres car il y a au cours du texte de nombreux rappels aux épisodes précédents, sans compter l'épilogue qui en annonce un futur. À la gorge prolonge dans le même esprit les "aventures" d'un psychologue lié à des affaires criminelles complexes. S'appuyant sur une forme et un style classique, la série poursuit son bonhomme de chemin chaotique. Ceux qui ont apprécié les précédents volumes, retrouveront avec plaisir dans ce volet une continuité bien amenée, les nouveaux lecteurs peuvent aussi découvrir une série intéressante, avec un personnage peu courant dans les littératures policières à qui il arrive bien des histoires !

Citation

Celui-ci sourit de toutes ses dents en écartant largement les bras. Craignant un grand bruit de déchirement, Caranne plissa les yeux, tout en se demandant pour quelle raison ce reflexe était si répandu. Sans doute parce qu'il était impossible de plisser les oreilles.

Rédacteur: Laurent Greusard lundi 25 mars 2024
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page