Victor

... Victor sut au fond de lui qu'il empruntait un chemin dangereux. Il ne pouvait s'expliquer pourquoi il s'acharnait à fourrer son nez dans ces affaires.
Claude Izner - Mystère rue des Saints-Pères
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Cité sous les cendres
Dix ans ont passé depuis que Danny Ryan et son fils ont dû fuir Providence et la vengeance d'une fami...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 25 juillet

Contenu

Roman - Policier

Victor

Assassinat - Urbain - Cold case MAJ vendredi 19 avril 2024

Note accordée au livre: 3 sur 5

Poche
Inédit

Tout public

Prix: 12 €

Guy Rechenmann
Pau : Cairn, mars 2024
280 p. ; 18 x 12 cm
ISBN 979-10-7006-354-5
Coll. "Du noir au Sud"

Bordeaux lunaire

Par un après-midi de septembre et d'ennui, Anselme Viloc, le "flic de papier", se voit présenter par son patron le commissaire Plaziat une affaire non résolue vieille de vingt ans. Un policier émérite du nom de René Lacorde enquête sur un curieux accident : Fred serait tombé de la fenêtre de son appartement du vieux Bordeaux. Voilà qui étonne sa concierge Constança Rodrigo, celle qui dévore des livres avec l'élégance du hérisson. Vingt-quatre heures plus tôt, le lunaire Fred espérait bien décrocher un nouvel emploi et avait rendez-vous pour un entretien avec l'important monsieur Larcher. Fred avait tout sauf le profil du suicidé, et la thèse de l'accident ne tenait pas. Mais qui aurait pu vouloir l'assassiner ? S'il y met sa ténacité habituelle, voulez-vous parier qu'Anselme Viloc pourra résoudre cette affaire vingt ans après ?

Attention, il semblerait que ce roman soit une réécriture du Choix de Victor, un roman antérieur de 2013 retravaillé pour rejoindre la série de l'auteur consacrée à Anselme Viloc. Une pratique qui n'a rien de répréhensible, mais l'éditeur pourrait au moins en faire mention quelque part... Cela dit, le roman est dans la droite lignée de l'auteur : on sait qu'on ne le lit pas pour de l'action trépidante ou une intrigue taillée au cordeau, plutôt pour l'effet de rêve éveillé que donne sa prose pourtant simple, profondément ancrée dans le décor bordelais. On y trouve l'habituel défilé de personnages lunaires, décalés, qu'on imagine parfois sortis de l'imagination d'un Marcel Pagnol d'aujourd'hui. Et cette fois, mine de rien, il y a bien une intrigue, et même plus complexe qu'il y paraît au premier abord. Encore une réussite pour ce "petit" éditeur qui n'a pas peur des grands...

Citation

La Garonne est comme lui, célibataire. La Gironde, sa compagne, est à venir au fil de l'eau. Mais à Bordeaux, trop large, plus de cinq cents mètres de vide ouvert à tous ses caprices, de la chaleur torride aux frimas les plus secs, elle est la cause du divorce entre les deux rives, des riverains ou des rivaux ?

Rédacteur: Thomas Bauduret vendredi 19 avril 2024
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page