Le Monde véritable

La victime est tombée à la renverse et gît à terre, étendue sur le dos. Il s'agit de fixer exactement sur la plaque photographique la position du cadavre. Mais pour que cela soit possible, il faut que toutes les parties du corps visibles à l'œil soient également visibles sur la photographie.
Collectif - Le Théâtre du crime
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

De neige et de vent
Nous sommes à la frontière entre l'Italie et la France. Dans la montagne, Tordinona, un petit village...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 24 mai

Contenu

Roman - Western

Le Monde véritable

Fantastique - Ésotérique - Crépusculaire MAJ mardi 07 mai 2024

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 16,5 €

Jim Fergus
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Jean-Luc Piningre
Paris : Le Cherche midi, mai 2024
160 p. ; 23 x 15 cm
ISBN 978-2-7491-7450-1
Coll. "Romans"

Parenthèse dans un monde de brutes

Molly McGill, une ancienne institutrice condamnée pour le meurtre de son mari et emprisonnée à Sing Sing, a elle aussi fait partie du programme Mille Femmes Blanches (série de Jim Fergus qui évoque le programme américain de proposer aux hommes indiens des épouses blanches afin de calmer les peuples et de prévoir un nouvel avenir, ce qui n'a pas empêché la poursuite des guerres et des massacres). Toujours est-il que cette même Molly McGill revient ici dans ce que l'auteur surnomme une fable avec son mari indien, leurs filles et leur chien Falstaff. Effectivement, il s'agit d'un récit énigmatique, empreint de mysticisme, où certaines familles indiennes ou mixtes ont accès, grâce à un pouvoir magique, à un univers parallèle où elles peuvent vivre en pais, dans une sorte de terre seconde, d'où les Blancs et leur appétit de conquête sont exclus. Mais alors que la vie s'écoule paisiblement, dans cette sorte d'utopie, une femme sorcière vient les prévenir qu'une attaque se prépare et qu'il va falloir se protéger. En effet, une sorte de revenants, un soldat américain responsable de massacres, revient d'entre les morts avec une armée d'esprit pour envahir cet univers alternatif. C'est compter sans les pouvoirs de certains Indiens qui peuvent se métamorphoser en animaux et qui parviendront à rétablir la paix fragile du monde, laissant les horreurs du monde moderne (et peut-être Jim Fergus pense que cet univers alternatif, hors du temps, a rejoint par certains côtés notre monde d'aujourd'hui) à l'extérieur de leur bulle pacifiste. Récit allégorique, court, avec des images classiques coupant les chapitres, Le Monde véritable, ressemble à une parenthèse apaisée, animiste, où les indigènes et les cœurs purs pourront vivre en paix. Pour amateurs inconditionnels de Jim Fergus ou de la série "Mille et une femmes blanches" avec ce retour d'un personnage iconique de la série d'origine.

Citation

Ce qu'il fait, pour découvrir que des milliers de vautours noircissent le ciel, décrivant de larges cercles au-dessus des collines sur lesquelles ses forces, en attente de ses ordres, sont disséminés. Une scène macabre à contempler : les cavaliers tombent de leur selle, les simples fantassins vacillent et s'écroulent, tandis que le vent nous apporte leur affreuse odeur de chair putride et que les urubus fondent sur eux, l'un après l'autre.

Rédacteur: Laurent Greusard mardi 07 mai 2024
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page