Ton pire cauchemar

Elle se retourna vers moi et coula entre les draps, glissant sur le sommier avec la grâce d'un scalpel sur la peau nue.
Sabrina Calvo - Délius, une chanson d'été
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Cité sous les cendres
Dix ans ont passé depuis que Danny Ryan et son fils ont dû fuir Providence et la vengeance d'une fami...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 25 juillet

Contenu

Roman - Policier

Ton pire cauchemar

Social - Procédure - Complot MAJ jeudi 30 mai 2024

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 22,5 €

Karin Slaughter
After That Night - 2023
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Maxime Shelledy, Souad Degachi
Paris : HarperCollins France, avril 2024
588 p. ; 21 x 14 cm
ISBN 979-10-339-1668-0
Coll. "HarperCollins Noir"

Répétition du crime

Sara Linton est une femme qui a réussi à creuser son sillon professionnel comme pédiatre. Elle aurait dû réussir comme chirurgienne cardiaque et devait être choisie par un mentor réputé mais au dernier moment, après un viol qui l'a traumatisée, elle s'est retirée, laissant la place à un condisciple, Mac Allister, ce qui a réjoui Britt, sa copine. Des années ont passé. Alors qu'elle est de service aux urgences, Sara Linton doit tout mettre en œuvre pour aider Dani, une jeune femme qui a eu un accident de voiture alors qu'elle fuyait son violeur. Avant de mourir, elle révèle tout ce qu'elle peut à Sara qui est la seule témoin. Sara, qui apprend alors que la voiture appartient au fils de Mac Allister, prévient la police. Alors que le procès se tient, le jeune homme risque cependant d'être innocenté car les faits demeurent flous et il n'y aucun témoignage, à part celui de Sara, qui peut cependant le faire plonger. Elle a tout raconté à son nouveau compagnon, Trent, policier du Georgia Bureau of Investigation. Ce dernier ne peut intervenir car il n'y a pas d'infractions caractérisées dont il pourrait s'emparer. Toutefois, avec sa coéquipière, ils parviennent à mettre en parallèle ce viol avec d'autres plus anciens. Et tout ça rappelle bien des terribles souvenirs à Sara qui commence à comprendre que peut-être certains de ses condisciples de faculté ont, des années plus tôt, construit un groupe de violeurs s'épaulant les uns les autres. Il ne reste qu'à le prouver et surtout à faire en sorte que tout soit recevable par la justice. Mais le club des violeurs, s'il existe, est composé de fortes personnalités, de gens intelligents et qui savent comment utiliser leurs pouvoirs, richesses et influences pour trouver une riposte adaptée, y compris en faisant peur ou en liquidant ceux qui pourraient les ennuyer.

Dès le départ, on comprend bien qui sont les coupables (même si des rebondissements changeront un peu la donne). Mais c'est bien la description fine de l'enquête qui interpelle. Elle joue à la fois sur un piège contemporain des violeurs, sur la recherche des nombreuses victimes précédentes, cachées dans la jungle des procès, tribunaux, voire des archives privées de policiers corrompus et sur le lien avec le propre viol de Sara. L'ensemble est construit avec soin, se développe entre passé et présent de manière classique mais efficace, pour un nouveau roman de Karin Slaughter qui ne révolutionnera pas le genre, mais qui développe une intrigue logique, peuplée de personnages crédibles, bien dessinés, au sein d'une histoire qui tient en haleine. Du classique, efficace et sans bavures.

Citation

L'enjeu n'était pas la prison ou la liberté, mais des millions de dollars pour une faute ayant entrainé la mort de Danielle Cooper. Mac et Britt pouvaient tout à fait se permettre de payer, mais il y avait autre chose en jeu, que même leur immense fortune ne pouvait garantir : la réputation de leur fils.

Rédacteur: Laurent Greusard jeudi 30 mai 2024
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page