Turpitudes

Ta mère est à l'hôpital. Elle a été internée. Cette dernière information me stupéfia. J'ouvris la bouche pour parler, sans la moindre idée de ce que j'allais dire.
Tom Rob Smith - La Ferme
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Leur domaine
À Os, en Norvège, Roy gère l'unique station service de cette petite ville désertée qui ne vit plus qu...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 05 décembre

Contenu

Roman - Thriller

Turpitudes

Social - Arnaque MAJ mercredi 11 mai 2011

Note accordée au livre: 4 sur 5

Poche
Inédit

Tout public

Prix: 6,5 €

Voir plus d'infos sur le site livresque-du-noir.fr (nouvelle fenêtre)

Olivier Bocquet
Paris : Pocket, avril 2010
352 p. ; 18 x 11 cm
ISBN 978-2-266-20071-4
Coll. "Thriller", 14286

Actualités

  • 17/04 Édition: Thrillermania: c'est reparti pour une deuxième édition...
  • 09/04 Édition: Parutions de la semaine - 9 avril
    En dehors des très nombreuses parutions SAS & Co de Gérard de Villiers aux éditions Succès du livre et la réédition du Lessiveur, de Franz-Olivier Giesbert, les sorties marquantes de la semaine sont sans aucun doute celles du dernier roman de Craig Johnson chez Gallmeister, Le Camp des morts, et de Turpitudes, d'Olivier Boquet, qui est lauréat de Thrillermania. Petite mention spéciale pour Meurtres au Bhoutan, de Bernard Grandjean, dans la splendide et bollywoodo-kitchissime collection "Mystère et boule d'opium" des éditions Kailash. Le reste est cependant à découvrir :

    Grand format
    Entre les morts, de Jeff Abbott (Le Cherche Midi)
    Paraître à mort, de Philippe Bouin (Archipel)
    Les Héritiers du mal, de Chelsea Cain (Fleuve noir)
    Quand se lève le jour, de Mary Jane Behrends Clark (Archipel)
    Le Tueur, de Martina Cole (Fayard)
    Les Jeux sont faits, de Jodi Compton (éditions des 2 terres)
    Lazarus, d'Emmanuel Dadoun (Sarbacane)
    Le Mensonge, de Hallie Hephron (Payot, "Suspense")
    Le Syndrome Nerval, de Caroline Gutmann (Lattès)
    La Maison où je suis mort autrefois, de Keigo Higashino (Actes sud, "Actes noirs")
    Le Camp des morts, de Craig Johnson (Gallmeister, "Noire")
    Rupture, de Simon Lelic (Le Masque)
    Debrà Libanos, Luciano Marrocu (La Fosse aux ours)
    Un si doux parfum, de Karl Olsberg (Jacqueline Chambon)
    Salty, de Mark Haskell (Rivages, "Thriller")
    Le Manuscrit de Cambridge, de Rebecca Stott (Lattès)
    Daemon, de Daniel Suarez (Fleuve noir, "Thriller")
    Le Piège de Bangkok, de Gérard de Villiers (Succès du livre, "Confort")
    Pirates !, de Gérard de Villiers (Succès du livre, "Confort")
    Le Printemps de Tbilissi, de Gérard de Villiers (Succès du livre, "Confort")
    SAS à Istanbul, de Gérard de Villiers (Succès du livre, "Confort")
    SAS contre CIA, de Gérard de Villiers (Succès du livre, "Confort")

    Poche
    Meurtres au potager du roy, de Michèle Barrière (LGF, "Policier")
    Turpitudes, d'Olivier Bocquet (Pocket, "Thriller")
    La Gaga des traboules, de Philippe Bouin (Archipoche, "Archipoche")
    Le Meurtre de Suzy Pommier, d'Emmanuel Bove (Manucius, "Le Policier")
    L'Étreinte du mal, de Chelsea Cain (Pocket, "Thriller")
    Esprits criminels. 1, Aux ordres de l'ombre, de Max Allan Collins (Le Toucan)
    Sonate de l'assassin, de Jean-Baptiste Destremau (J'ai lu, "policier")
    Les 2.001 Nuits, de Rolo Diez (Rivages, "Noir")
    Le Dernier assassin, de Barry Eisler (Pocket, "Thriller")
    Mémoire piégée, de Nicci French (Pocket, "Thriller")
    In nomine, d'Éric Giacometti & Jacques Ravenne (Pocket, "Thriller")
    Le Lessiveur, de Franz-Olivier Giesbert (J'ai lu, "Policier")
    Meurtre au Bhoutan, de Bernard Grandjean (Kailash, "Mystère et boule d'opium")
    Le Contrat, de John Grisham (Pocket, "Thriller")
    Rackets, de Thomas Kelly (Rivages, "Noir")
    Droit de véto, de Léo Lapointe (Ravet-Anceau, "Polar en Nord")
    La Mauvais heure, de Denise Mina (J'ai lu, "Policier")
    Prière d'assassiner, de Don Pendleton (Vauvenargues, "L'Exécuteur")
    Quand ces dames tuent, de Lorenzo Carcaterra, Michael Connelly, John Connolly... (Archipoche, "Archipoche")
    Maigret et le fantôme, de Georges Simenon (LGF, "Policier")
    Julia, morte deux fois, d'Emmanuel Sys (Ravet-Anceau, "Polar en Nord")
    Mémoire trouble, de Lisa Unger (Pocket, "Thriller")
    Liens : Le Camp des morts |Michèle Barrière |Olivier Bocquet |Philippe Bouin |Nicci French |Craig Johnson |Michael Connelly |John Connolly |John Grisham

Un sombre Feydeau

François est prof de maths par obligation. Ancien chef d'entreprise, sa flamboyante start-up a fait faillite lors de l'éclatement de la bulle informatique. Robert Martin est Maire de Fontainebleau. Ancien combattant d'Algérie, il accumule les magouilles sans jamais mettre les mains dans la fange. Le sale boulot, il en laisse la charge à Fisher, son homme de main. Elias est un black de banlieue qui vit dans sa voiture et qui survit en dealant de l'herbe et en trafiquotant. Le jour où Robert surprend Elias en train de le cambrioler, il ne lui laisse pas le choix. Il va devoir bosser pour lui et accomplir une mission. Mais quand rien ne se passe comme prévu, les turpitudes commencent.
Ce roman est un thriller qui prévaut par son originalité. On assiste à un véritable chassé-croisé entre les différents membres de deux familles et un noir de banlieue un peu paumé. François est marié à Catherine. Catherine couche avec Robert. Robert emploie Elias. Elias menace François. Éva, la femme de Robert est suivie par un psy. Rachel, la fille de Robert est l'élève de François et l'amie de son fils Frédéric. Au milieu de tout ça, trois cent mille euros, une ville dont les égouts refoulent, et les sombres affaires de Fisher qui font surface.
Olivier Bocquet signe un roman puissant, un thriller vaudeville, où le lecteur n'a pas le temps de s'ennuyer. On identifie très facilement les personnages, la psychologie de chacun ayant été soigneusement travaillée. Les dialogues sont d'un incroyable réalisme, ce qui contribue à porter le lecteur de bout en bout sans jamais lui laisser de répit. Au regard de tous ces éléments, pas surprenant que ce roman ait été lauréat du premier Prix Thrillermania, décerné par plus de quarante mille internautes.

Citation

Le loup solitaire recherche un chef qui lui dise quoi faire, qui lui indique la direction. Le jeune de banlieue était un loup dégénéré. Un bâtard galeux, prêt à suivre le premier meneur venu, avide de se nicher sous la domination d'un mâle plus puissant que lui.

Rédacteur: Fabien Hérisson mardi 06 avril 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page