Meurtre dans un jardin indien

Ordesson se contenta d'opiner. Toi, on te règlera ton compte plus tard, pensa-t-il. Pour l'instant, je ne suis qu'un petit bonhomme de rien du tout, alors mieux vaut ne pas se faire remarquer. Mais par la suite...
Leif GW Persson - Entre le désir de l'été et le froid de l'hiver
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Aucune terre n'est promise
Écrivain de polar et de fantasy ayant connu un succès modéré, Lior Tirosh fuit les ruines de son mariage ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 10 mai

Contenu

Roman - Policier

Meurtre dans un jardin indien

Humoristique - Énigme - Vengeance - Assassinat MAJ mardi 11 mai 2010

Note accordée au livre: 5 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 21,5 €

Vikas Swarup
The six suspects - 2010
Traduit de l'anglais (Inde) par Roxane Azimi
Paris : Belfond, mai 2010
480 p. ; 23 x 14 cm
ISBN 978-2-7144-4540-7

Actualités

  • 17/02 Édition: Parutions de la semaine - 17 février
  • 18/02 Édition: Parutions de la semaine - 18 février
  • 07/05 Édition: Parutions de la semaine - 7 mai
    Semaine de toutes les parutions. Beaucoup d'auteurs et de romans attendus avec une certaine impatience. Camilla Läckberg, Lawrence Block, James Lee Burke, Fernando Pessoa et Vikas Swarup, entre autres. Des rééditions en poche qui sont également attirantes. Difficile de faire son choix dans ce dédale éditorial, mais la qualité est là et, sûrement, se cachent quelques heureuses surprises dans cette liste :

    Grand format
    Le Corps du crime, de Francis Aylies (Jean-Claude Lattès)
    La Belle de mai, de Frédéric Bargain-Edhson (Le Ster, "Noire Bretagne")
    Manuel à l'usage des apprentis détectives, de Jedediah Berry (Denoël, "Et d'ailleurs")
    Keller en cavale, de Lawrence Block (Le Seuil, Policiers")
    L'Enfance des tueurs, de François Braud (Ex aequo, "Rouge")
    L'Amour tueur en série, de Edna Buchanan (Payot, "Suspense")
    La Colonie des ténèbres, de Jérôme Bucy (Belfond)
    La Descente de Pégase, de James Lee Burke (Rivages, "Thrillers")
    Le Chuchoteur, de Donato Carrisi (Calmann-Lévy, "Suspense")
    Vous ne devinerez jamais ! suivi de Si près de vous et de Cache-toi si tu peux, de Mary Jane Behrends Clark (Archipel, "Trio")
    Sans laisser de trace, de Joseph Finder (Albin Michel)
    L'Étrange cas du Dr Nesse, de Luiz-Alfredo Garcia-Roza (Actes Sud, "Actes noirs")
    Les Insulaires et autres romans (noirs), de Pascal Garnier (Zulma)
    Le Loup des Hauts-Cantons, de Paule de Haro (Édilivre, "Coup de cœur")
    El Sid, de Chris Haslam (Le Masque)
    La Vengeance du djinn, de Franck Hériot (Le Cherche Midi)
    L'Oiseau de mauvais augure, de Camilla Läckberg (Actes sud, "Actes noirs")
    La Dernière trace, de Charlotte Link (Presses de la Cité)
    La Ronde des innocents, de Valentin Musso (Nouveaux auteurs)
    La Dame de la rue d'Isle, de Jean-Claude Natteau (Édilivre, "Coup de cœur")
    Quaresma déchiffreur, de Fernando Pessoa (Bourgois)
    Valse macabre, de Douglas Preston & Lincoln Child (Archipel, "Les Maîtres du suspense")
    Lieutenant Eve Dallas, de Nora Roberts (J'ai lu, "Grand format")
    Silence radio, de Robert Rotenberg (Presses de la Cité, "Sang d'encre")
    Katiba, de Jean-Christophe Rufin (Flammarion)
    N'y va pas, de Jean-Michel Sakka (Plon)
    La Théorie des dominos, d'Alex Scarrow (Le Cherche Midi, "Ailleurs")
    Via Vaticana, de Igal Shamir (Plon)
    Meurtre dans un jardin indien, de Vikas Swarup (Belfond)
    Fontaineblues, de Christophe Tembarde (In Octavo)
    La Sanction, de Trevanian (Gallmeister, "Totem")

    Poche
    Frères et rivaux, de Jeffrey Archer (Archipoche, "Archipoche")
    Chaos sur Bruges, de Pieter Aspe (LGF, "Policier")
    Pretium doloris = Le Prix de la douleur : meurtres au pays des Mutuelles, de Bruno Bouchière (Geste, "Le Geste noir")
    L'Enfant de la Montagne noire, de Laurent Cabrol (De Borée, "Terre de poche")
    J'ai confiance en toi, de Massimo Carlotto & Francesco Abate (Métailié, "Noir")
    Le Club des policiers yiddish, de Michael Chabon (10-18, "Domaine étranger")
    Amis jusqu'aux hôtels, de Muriel Combarnous (Du Ban D'Arguin, "Miniliv'. Nouvelles")
    La Treizième seconde du phare d'Eckmühl  Penmarc'h-Saint-Guénolé, de Claude Dayan (Astoure, "Breizh noir")
    Les Fables de sang, d'Arnaud Delalande (LGF, "Thrillers")
    Demain ce seront des hommes : anthologie, établie et préfacée par John Harvey (Rivages, "Noir")
    Les Pyramides de Napoléon, de William Dietrich (Pocket, "Best")
    Savemore, de Sean Doolittle (Rivages, "Noir")
    Le Printemps des monstres : de St-Quay-Portrieux à Plouha, de Michel Dozsa (Astoure, "Breizh noir")
    Rue de l'enfer : les secrets d'Erquy, de Alain Emery (Astoure, "Breizh noir")
    Aide-moi..., de Nicci French (Pocket, "Thriller")
    La Chambre écarlate, de Nicci French (Pocket, "Thriller")
    Les Morsures du doute, de Nicci French (Pocket, "Thriller")
    Bon anniversaire, Gabriel !, de Luiz-Alfredo Garcia-Roza (Actes Sud, "Babel noir")
    Il s'en passe de belles au Détective Hôtel, de Jean Gennaro (Du Banc D'Arguin, "Miniliv'. Nouvelles")
    Mémoire infidèle, d'Elizabeth George (Pocket, "Noir")
    Une patience d'ange, d'Elizabeth George (Pocket, "Noir")
    Le Rouge du péché, d'Elizabeth George (Pocket, "Noir")
    Sans l'ombre d'un témoin, d'Elizabeth George (Pocket, "Noir")
    Le Mystère Bellini, de Jason Goodwin (10-18, "Grands détectives")
    Les Démons du Midi, de René Grando (Mare nostrum, "Les Polars catalans")
    Miserere, de Jean-Christophe Grangé (LGF, "Thrillers")
    L'Accusé, de John Grisham (Pocket, "Thriller")
    Le Dernier juré, de John Grisham (Pocket, "Thriller")
    D'ombre et de lumière, de John Harvey (Rivages, "Noir")
    La Chasse au renne de Sibérie, de Julia Latynina (Actes sud, "Babel noir")
    Tout est sous contrôle, de Hugh Laurie (Points)
    La Chute d'un flic poitevin, de Jean-Luc Loiret (Geste, "Le Geste noir")
    Croisière maudite, de Douglas Preston & Lincoln Child (J'ai lu, "Thriller")
    Le Cimetière des oubliés : Erquy-St-Quay-Portrieux, d'Éric Rondel (Astoure, "Breizh noir")
    Tijuana City Blues, de Gabriel Muñoz Trujillo (Folio, "Policier")
    Auray ô désespoir  novembre mortel, de Sylvie Vadis (Astoure, "Breizh noir")
    D'une pierre deux coups, de Patricia Wentworth (10-18, "Grands détectives")
    Liens : Le Club des policiers yiddish |Les Pyramides de Napoléon |Tijuana City Blues |Lawrence Block |François Braud |Jérôme Bucy |James Lee Burke |Pascal Garnier |Vikas Swarup |Pieter Aspe |Massimo Carlotto |Michael Chabon |John Harvey |Nicci French |Jason Goodwin |Gabriel Trujillo Muñoz |Elizabeth George |John Grisham

Tous contre un...

Tous les chemins mènent à Rome dit le proverbe populaire. Eh bien dans ce nouveau roman de Vikas Swarup, ils mènent au Numéro Six, propriété du richissime Vicky Ray, play-boy indien, assassiné pendant l'immense fête célébrant son énième acquittement devant une justice à deux vitesses. La police arrête sur place six des convives, suspectés d'emblée sur les lieux du crime car chacun en possession d'une arme. L'enquête devra définir qui est le ou la coupable, et quel est le mobile du meurtrier.
Le roman commence par la chronique d'un journaliste qui énonce les faits, puis se construit en cinq chapitres : les suspects, les mobiles, les preuves, la solution et enfin l'aveu. Les six suspects sont très différents les uns des autres : le ministre de l'Intérieur de l'Uttar Pradesh, père de la victime ; Shabnam actrice adulée de Bollywood ; Larry Page touriste texan venu en Inde pour se marier ; Eketi l'aborigène des îles Adaman venu récupérer la pierre sacrée, le Shivling, volée à son peuple ; Munna Mobile, voleur des rues, habitant du bidonville et un homme d'affaires possédé – par intermittence – par l'esprit du Mahatma Gandhi.
Ces six existences aux destins très opposés, et malgré tout pleines de ramifications enchevêtrées les unes aux autres, nous sont contées avec beaucoup d'humour et de tendresse. C'est un foisonnement d'événements burlesques ou étranges, de coups bas, d'aventures cocasses. Le cynisme et la violence le disputent à la farce et à l'eau de rose. Les pages se dévorent à grande vitesse avec avidité et un plaisir non dissimulé tant on est happé aussi bien par l'histoire que par le style. Chaque personnage a une narration qui lui est propre. On découvre Shabnam par le biais de son journal intime. Ce sont des communications téléphoniques qui nous révèlent la vie du père de la victime, etc. Derrière la farce, Vikas Swarup dénonce la raison du plus fort face au faible, la culture du paraître face à l'être et la morale de la fable pourrait être : "la vérité est ailleurs".

Citation

Comme dit maman, mieux vaut la fermer au risque de passer pour un imbécile que de l'ouvrir et de balayer le doute.

Rédacteur: Axelle Simon mardi 23 juin 2009
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page