44 Jours

Le mystère Maybrick contenait plusieurs puissants ingrédients : la mésentente conjugale, l'engouement mal placé d'une jeune épouse américaine, des domestiques déloyaux, des amis singulièrement perfides, des policiers qui fouillaient des placards à linge, un tourbillon de lettres et de télégrammes interceptés.
Kate Colquhoun - L'a-t-elle empoisonné ?
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Cemetary Road
Bienville est une ville du Mississippi en perte de vitesse qui croit qu'elle va réussir à rester dyna...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 13 juin

Contenu

Roman - Noir

44 Jours

Sportif MAJ dimanche 06 juin 2010

Note accordée au livre: 4 sur 5

Poche
Réédition

Tout public

Prix: 9,5 €

David Peace
The Damned Utd - 2006
Traduit de l'anglais par Daniel Lemoine
Paris : Rivages, mars 2010
472 p. ; 17 x 11 cm
ISBN 978-2-7436-2074-5
Coll. "Noir", 769

Actualités

  • 08/09 Site Internet: Des nouvelles d'Entre-deux-Noirs
    Outre qu'il est en signature par-ci par-là dans l'Hexagone, David Peace est véritablement l'une des vedettes de l'automne polar 2010. Et pas seulement à cause de la sortie, aux éditions Rivages, de Tokyo ville occupée : Christophe Dupuis, "entre-deux-noirs" mais dont les engouements ne sont jamais "entre-deux", a élu Livre du mois le premier volet de la trilogie nippone, Tokyo année zéro - histoire de ne pas oublier les débuts de l'affaire avant de se ruer sur sa suite.
    Ce faisant il souligne combien, au-delà de la pressante actualité, les livres doivent rester vivants. Pour y contribuer, rien ne vaut un libraire avisé qui rappelle sans cesse à ses lecteurs et jusque dans la lettre d'information qu'il envoie par courriel - qu'ils peuvent (doivent?) "fouiner dans les archives" en même temps qu'ils découvrent les nouveautés. Et puis il y a une longue et passionnante (vraiment passionnante...) interview de David Peace à lire au bout de ce lien.
    Ici, nous savons que Christophe Dupuis est un polarmaniaque très actif. Pour qui l'ignorerait encore, rappelons qu'en plus d'être libraire, il fait beaucoup d'autres choses - notamment écrire des chroniques pour k-libre et animer des rencontres ici et là pour promouvoir la littérature qu'il aime, dont la liste est consultable sur le site internet de sa librairie.

    Librairie Entre-deux-Noirs
    27 cours des Carmes
    33210 Langon. Tél. : 05.56.76.67.97
    Liens : Au risque de se perdre |Tokyo ville occupée |Christophe Dupuis |David Peace

Les tourments d'un manager anglais

Les amateurs français de football, ont peut-être entendu pour la première fois le nom de Leeds United lorsqu'Éric Cantona y a posé ses crampons en 1991. Mais cette équipe a connu une autre heure de gloire entre 1969 et 1974. Principalement lorsqu'elle était managée par Ron Devie, qui devint par la suite sélectionneur de l'Angleterre, alors que Brian Clough prenait sa place à la tête de Leeds. Brian Clough, justement. Il a fait les beaux jours de l'équipe anglaise de Sunderland jusqu'à cette date fatidique du 26 décembre 1962, où un mauvais tacle met fin à sa carrière de buteur. Reconverti en manager, accompagné de son ami ancien gardien de but Peter Taylor, il mène alors Derby County à la victoire finale du championnat anglais lors d'une dernière journée hallucinante dépassant Leeds United et les Gunners d'Arsenal...
David Peace raconte l'histoire de Brian Clough, de cette rivalité essentiellement fantasmée à outrance avec Ron Devie. Comment Clough interprète chaque signe, chaque regard supposé de celui qu'il voit comme un ennemi. Il nous présente un homme admiré de ses joueurs, quand il était à Derby, haï de ses joueurs quand il débarqua à Leeds. Et qui méprisait ceux qui étaient à la tête des clubs, les dirigeants. Tout dans l'équipe de Leeds transpirait Ron Devie, et Ron Devie n'était pas Brian Clough. Tuer le père. Virer tous les joueurs. Brûler le bureau. Mais il nous montre également l'arrivée de l'argent dans un sport où les joueurs boivent et fument encore. Clough c'est avant l'heure le loup dans la bergerie. Tout au long d'un roman qui se base sur les quarante-quatre jours de Brian Clough à la tête de Leeds, David Peace alterne deux périodes de la vie de Clough qui chronologiquement se suivent. Toutes les deux font la part belle à la déchéance d'un homme passionné, exubérant, que forcément l'on déteste et qui, on ne sait pas pourquoi, captive. Dans un roman qui n'est pas noir ni policier mais sombre, David Peace retrace un pan de la vie d'un homme, qui arrivera à dépasser l'échec d'une carrière en touchant le graal européen au début des années 1980 avec l'équipe de Nottingham Forest.

Citation

La menace qui pèse sur moi vient d'hommes sans visages et sans noms, avec de longs manteaux et de longs poignards, qui agissent derrière des portes fermées.

Rédacteur: Julien Védrenne mardi 07 septembre 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page