k-libre - en marge - Coffret Richard Fleischer

Nous sommes une nation d'égocentriques. C'est notre gloire mais ce sera aussi notre perte, car pas un seul de nous n'est capable de se vouer corps et âme au bien commun.
Donna Leon - Mort en terre étrangère
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Vigilance
Dans un futur proche et indéterminé des États-Unis, une émission de téléréalité captive les populations :...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 31 octobre

Contenu

DVD - Noir

Coffret Richard Fleischer

Psychologique MAJ lundi 07 septembre 2009

Chronique

Les éditions Montparnasse n'en finissent pas de sortir de l'oubli les trésors de la RKO. Un coffret très documenté rassemble trois des premiers films de Richard Fleischer, l'homme aux quarante-cinq réalisations. Trois films aussi courts que marquants.
"Dès que tu as fait plus d'un film, il y en a un de raté." Reprenant les propos entendus chez un producteur, Richard Fleischer sait ce qu'il a fait. Du bon boulot hollywoodien – "Je suis un professionnel" - avec une méthode : "Je botte le train à tout le monde sans arrêt." Ainsi parlait le réalisateur des Vikings ou de Soleil vert en 1990. Mais il confiait aussi : "Je préfère mes films intimistes à mes films d'action."
Ce coffret nous permet de découvrir les deux facettes du réalisateur. Dans les deux cas, on est ébloui devant tant d'efficacité avec si peu de moyens.

Child of divorce (1946, 62') avec Sharyn Moffett, Regis Toomey et Madge Meredith.
Une fillette vit douloureusement le divorce de ses parents. La séparation n'est pas sans conséquence sur son état...
Le film n'est jamais sorti en France. Pourtant, "pas une scène n'est pas réussie", dit Bertrand Tavernier. La qualité du noir et blanc et des cadrages (c'est valable pour ces trois films de série B), les interprétations de la petite Sharyn Moffett et de Regis Toomey, plutôt abonné aux polars, la dernière scène ponctuée de l'inoubliable "Les hommes n'aiment pas les femmes trop éduquées" font de cet ensemble un bijou de drame familial. "Oser une fin aussi peu conformiste a quelque chose de miraculeux."

Armored car robbery (1950, 67') avec Charles McGraw, Adele Jergens, William Talman, Douglas Fowley et Don McGuire.
Des cambrioleurs réussissent un coup d'un demi-million de dollars et tuent un policier avant de fuir. Son partenaire ne lâche pas l'affaire...
L'entrée dans le champ de William Talman, dans une étonnante contre plongée, n'est pas la seule audace stylistique d'Armored car robbery. "Les angles et les plans 'bizarres' sont la raison d'être du film, analyse Bertrand Tavernier. Ils lui donnent une unité de ton sans faire l'impasse sur certains sentiments." Sentiment partagé par Alain Corneau qui vante l'"extraordinaire modernité" du film et dresse un parallèle avec Stanley Kubrick. "On est obligé d'y penser, notamment dans la volonté de massivité des personnages."

L'Énigme du Chicago Express (1952, 71') avec Charles McGraw, Marie Windsor, Jacqueline White et Paul Maxey.
Un policier doit protéger la femme d'un gangster dans un train Chicago-Los Angeles. Des passagers les attendent de pied ferme...
"Une porte s'ouvre, Mc Graw entre, on sait qu'il y aura des problèmes", avance Bertrand Tavernier. Bingo, Charles McGraw collectionne les soucis de voyage et le trajet de ce flic intègre ne sera pas de tout repos. Car, "c'est un film très riche et très dense, juge Nicolas Saada. Ce qui le caractérise, c'est la nervosité, l'énergie au service du cadre et de la mise en scène. C'est un film très en avance sur son temps." Bertrand Tavernier surenchérit : "C'est peut-être l'apogée de ce qu'a fait Richard Fleischer pour la RKO."

Bonus. Un pro de Hollywood, interview de Richard Fleischer par Claude Ventura et Philippe Garnier, extrait de l'émission Cinéma, cinémas (1990, 9'). Scènes commentées de L'Énigme du Chicago Express (18') et Armored car robbery (9') par Nicolas Saada. Portrait d'un cinéaste de studio par Bertrand Tavernier (19'), Ciné-club ou discussion autour de Armored car robbery et L'Énigme du Chicago Express par Bertrand Tavernier et Alain Corneau (21'). Child of divorce par Bertrand Tavernier (19'). Armored car robbery par Bertrand Tavernier (7'). L'Énigme du Chicago Express par Bertrand Tavernier (5').

Rédacteur: Jean-Noël Levavasseur lundi 02 février 2009
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page