Tonton Clarinette

On peut pleurer parce qu'on a perdu quelque chose ou qu'on n'a pas obtenu quelque chose. On peut pleurer pour de nombreuses raisons, futiles ou profondément tragiques. On pleure aussi parce qu'une fenêtre s'ouvre sur le passé.
Rolf Börjlind & Cilla Börjlind - Marée d'équinoxe
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Éclipse totale
Harry Hole a été exclus de la police, ce qui ne l'empêche pas de couler des jours heureux, bouteille ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 03 mars

Contenu

Roman - Thriller

Tonton Clarinette

Politique - Religieux MAJ samedi 10 janvier 2009

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 22 €

Nick Stone
Mr Clarinet - 2008
Traduit de l'anglais par Marie Ploux, Catherine Cheval
Paris : Gallimard, janvier 2008
606 p. ; 23 x 16 cm
ISBN 978-2-07-078237-6
Coll. "Série noire"

Actualités

  • 03/05 Prix littéraire: Sélection 2013 des Ancres noires
    La participation massive des lecteurs du Havre et de son agglomération est de rigueur pour cette année 2013 où la sélection est riche et propose de nombreux ouvrages qui explorent les principaux sous-genres des littératures policières. Ce Prix, qui sera dévoilé à l'occasion de la seizième édition de Polar à la plage, festival renommé lancé par l'association Les Ancres noires, et qui se déroule cette année les 15 et 16 juin sur la digue-promenade - croisons les doigts pour le beau temps -, récompensera un auteur qui a commis un roman ces dernières années, sans que l'année en cours ne soit une obligation. Cinq des auteurs étrangers - trois Anglais et deux Espagnols, la double parité est presque là - sont présents dans une sélection où l'on remarque La Tristesse du Samouraï, de Victor del Árbol, Les Visages écrasés, de Marin Ledun, et Les Violents de l'automne, de Philippe Georget tous trois récompensés déjà à de nombreuses reprises. Nous avons choisi de mettre l'éditeur français original au détriment de l'éditeur poche - s'il existe. Participer est gratuit, et comme dans de nombreuses loteries, plus vous participez, plus vous avez de chances de gagner le gros lot. Pour chaque livre de la sélection des Ancres noires que vous lirez, remplissez un bulletin d'appréciation que vous remettrez à votre bibliothécaire avant le 1er juin. Un bulletin sera tiré au sort dans chaque bibliothèque participante et l'heureux gagnant recevra un cadeau à l'automne lors de la soirée festive organisée pour la remise des prix. Alors, pourquoi ne pas tenter votre chance ?

    Sélection 2013 :
    - Démolitions en tous genres, de Jérémy Behm (Rivages, "Noir") ;
    - Éboueur sur l'échafaud, de Abdel-Hafed Benotman (Rivages, "Noir") ;
    - Aimer et laisser mourir, de Jacques-Olivier Bosco (Jigal, "Polar") ;
    - Villes de nuit, de Thierry Crifo (Rue du Départ, "Voyage noir") ;
    - La Tristesse du Samouraï, de Victor del Árbol (Actes sud, "Actes noirs") ;
    - Empereurs des ténèbres, de Ignacio del Valle (Phébus, "Littérature étrangère") ;
    - Le Tueur intime, de Claire Favan (Les Nouveaux auteurs, "Thriller") ;
    - Les Violents de l'automne, de Philippe Georget (Jigal, "Polar") ;
    - Nuit d'encre, de Philippe Huet (Albin Michel, "Romans français") ;
    - Les Visages écrasés, de Marin Ledun (Le Seuil, "Roman noir") ;
    - L'Enfant aux cailloux, de Sophie Loubière (Fleuve noir, "Thriller") ;
    - Les Âges sombres, de Karin Maitland (Sonatine) ;
    - Les Vacances d'un serial killer, de Nadine Monfils (Belfond, "Littérature française") ;
    - Rouge dans la brume, de Gérard Mordillat (Calmann-Lévy) ;
    - Sous le vent, de Jean-Bernard Pouy & Joe G. Pinelli (Jean-Claude Lattès) ;
    - L'Affaire Clémentine Lange, de Laura Sadowski (Odile Jacob, "Thriller") ;
    - Le Crépuscule des Gueux, de Hervé Sard (Krakoen, "Forcément noir") ;
    - Tonton Clarinette, de Nick Stone (Gallimard, "Série noire") ;
    - Au risque de se perdre, de Cathi Unsworth (Rivages, "Noir").
    Liens : Aimer et laisser mourir |La Tristesse du Samouraï |Empereurs des ténèbres |Le Tueur intime |Les Violents de l'automne |Les Visages écrasés |L'Enfant aux cailloux |Les Âges sombres |Le Crépuscule des Gueux |Au risque de se perdre |Abdel-Hafed Benotman |Jacques Olivier Bosco |Thierry Crifo |Ignacio Del Valle |Claire Favan |Philippe Georget |Marin Ledun |Sophie Loubière |Karen Maitland |Nadine Monfils |Jean-Bernard Pouy |Joe G. Pinelli |Hervé Sard |Nick Stone |Cathi Unsworth |Les Ancres noires |Polar à la Plage

  • 26/03 Édition: Parutions de la semaine - 26 mars
  • 14/01 Prix littéraire: Sélection pour les prix SNCF du polar 2009

L’enchanteur des Antilles

À Miami, Max Mingus, détective privé sur le retour, n'est plus qu'amoureux de sa femme, quand celle-ci meurt à quelques jours de sa sortie de prison. Ses dernières illusions envolées, dos au mur, il accepte de retrouver Charlie, le fils d'une grande famille haïtienne disparu depuis trois ans. Un contrat payé dix millions de dollars qui prend vite de vrais airs de mission suicide. Max le sait, le pays est pourri, superstitieux, mort de faim, corrompu jusqu'à l'os, au bord du chaos. Beeson, un privé concurrent, revient de tenter l'aventure avec le rectum en moins et une frousse bleue. Enfin Max, lui, a perdu la main. Ses années de prison lui ont fait douter de sa perspicacité, il n'est plus ce gros dur aux méthodes expéditives (qui lui ont valu la taule), mais se teinte, à son corps défendant, d'une humanité qui lui permet d'accéder au côté face du monde. Est-ce bien le moment ? Et surtout, est-ce que Mingus retrouvera Charlie ?

Rythmé comme un chant de contrebasse,Tonton Clarinette donne dans le genre des romans-reportage de façon très aboutie, très personnelle aussi. Haïti et ses casques bleus pas si bleus, ses patrons paternalistes, ses Tontons macoutes, son Papa Doc, son Bébé doc, toute la famille et son vaudou. Le roman éclaire Haïti de l'intérieur pendant que le lecteur reste sur les plages de la République dominicaine pour un séjour en hôtel quatre-étoiles pour 845 euros seulement. À peine l'histoire pourrait-elle être un poil resserrée : elle se perd parfois dans des étirements quelque peu tendineux. Nick Stone signe là un premier thriller délicat et très humain… On compte 63 personnes dans les "Remerciements" !


On en parle : La Tête en noir n°131 |La Tête en noir n°144

Récompenses :
Prix SNCF du polar européen 2009

Nominations :
Prix SNCF du polar européen 2009
Prix des lecteurs Ancres noires 2013

Citation

Le rhum glissait tout seul, lui emplissant le ventre d'une agréable chaleur qui ne tarda pas à se propager au reste de son corps et à faire naître en lui un solide optimisme totalement infondé.

Rédacteur: Olivier Nouvel lundi 19 janvier 2009
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page