Un chien du diable

La cour du commissariat était régulièrement le théâtre de scènes qui, par certains côtés, prenaient l'allure de corrida où le taureau s'épuisait dans un combat inégal. Celui-ci s'acheva dans les règles de l'art, avec le renfort d'une escouade échauffée, et l'animal rendit les armes dans un sursaut qui lui coûta deux incisives.
Olivier Taveau - Les Âmes troubles
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Tempête qui vient
Le titre de ce nouveau roman de James Ellroy, par ailleurs deuxième volet du "Second quatuor de Los Angel...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 09 décembre

Contenu

Roman - Policier

Un chien du diable

Historique MAJ mercredi 23 décembre 2009

Note accordée au livre: 4 sur 5

Poche
Réédition

Tout public

Prix: 7,9 €

Fabienne Ferrère
Paris : 10-18, mai 2008
320 p. ; 17 x 10 cm
ISBN 978-2-264-04578-2
Coll. "Grands détectives", 4131
Une enquête de Gilles Bayonne, 1

Ce qu'il faut savoir sur la série

Gilles Bayonne est chevau-léger dans l’armée royale d’Henri   IV. Sa bravoure le fait remarquer par le comte de   Cheverny, chancelier du Roi, qui lui confie des missions épineuses. Sa sagacité, son don d’empathie, sa capacité d’écoute et d’analyse lui permettent de conclure, non sans souffrances, des enquêtes complexes et délicates.

Un roman qui a du "chien"

Le comte de Bleuse intrigue pour se venger de l'affront du roi. Il attend une lettre qui fera scandale et mettra Henri IV dans une position fâcheuse. Pour ce dernier, la situation est critique en cette fin d'année 1594. Il a besoin, avec sa conversion, de l'absolution du pape Clément VIII pour asseoir son autorité sur tous ses sujets. Or, pour tenter d'arrêter les guerres religieuses, il avait écrit une missive, destinée à Elisabeth, reine d'Angleterre, où il évoquait le projet de réunir un concile et de placer l'Église sous sa seule autorité. Ce plan, ancien, n'est pas daté et n'a jamais été envoyé à sa destinataire. Mais le document a disparu avec La Fourmi, le meilleur espion du royaume. Le roi charge son chancelier de tout mettre en œuvre pour récupérer cette lettre, véritable déclaration de guerre au pape. C'est à Gilles Bayonne, un chevau-léger, que revient la mission. Celle-ci s'avère encore plus délicate quand on découvre Bleuse, crucifié dans une église de Rouen, des hosties plein la bouche.

Fabienne Ferrère, qui livre dès le début nombre d'éléments clé, élabore une histoire forte où elle multiplie les péripéties. Elle fait vivre à son héros mille avanies, presque autant qu'il en cause à autrui. Elle construit un personnage attachant, humaniste malgré les apparences. Construit comme un thriller, superbement écrit, ce roman emporte l'adhésion par sa vision réaliste de l'époque et par la tonicité de son intrigue.

NB - Le roman est paru en édition grand format chez Denoël en mars 2006.

Citation

Je veux que vous attrapiez ce chien du diable. Vous le reconnaîtrez sans peine lorsque vous l'aurez débusqué. Il s'agit de votre frère.

Rédacteur: Serge Perraud jeudi 08 janvier 2009
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page