Les Tables des Templiers

Se venger ou venger ses amis n'est pas seulement un droit mais un devoir absolu.
Rébéna & Guillaume Lebeau - Stieg Larsson avant Millenium : anatomie d'une œuvre
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 24 janvier

Contenu

Roman - Thriller

Les Tables des Templiers

Historique - Ésotérique - Scientifique MAJ jeudi 27 mars 2014

Note accordée au livre: 5 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 21 €

Adrian Dawson
Sequence - 2011
Traduit de l'anglais par Danièle Mazingarbe
Paris : Le Cherche midi, novembre 2013
624 p. ; 22 x 14 cm
ISBN 978-2-7491-2604-3
Coll. "Thriller"

Pour la maîtrise du monde

Si les Templiers n'avaient pas existé, soit il aurait fallu les inventer, soit amputer le paysage romanesque d'un large pan, tant ceux-ci ont inspiré de récits et d'intrigues plus ou moins ésotériques. Cependant, il arrive qu'ils soient le prétexte à des histoires où l'essentiel de l'intrigue n'a qu'un lointain rapport avec l'Ordre. C'est le cas du présent roman d'Adrian Dawson qui a su construire une histoire forte sans trop impliquer ces moines-soldats.

Le prologue se déroule dans le Sud-Ouest de la France en août 1132. Un individu, plus que douteux, retrouve ses gestes de tailleur de pierres, son premier métier, pour effectuer un travail. Surpris, il tue le chevalier qui l'attaquait et disparait, satisfait de son œuvre.
Le récit se poursuit à l'époque actuelle. Nick Lambert, un flic de la police de Los Angeles, se voit confier par son chef qu'il déteste, autant que l'autre le déteste, une sous-mission "merdique". Le cadavre d'un homme nu a été retrouvé troué de cinq balles. Fait troublant, il avait dans l'anus un texte en latin sur lequel figure deux mentions : une référence à un tableau de Teniers, le nom et numéro de la chambre d'une femme en asile psychiatrique. C'est là que Nick doit se renseigner.
En Sibérie, lors d'un forage pétrolier, les mèches les plus dures s'émoussent sur un obstacle. Il s'agit du noyau de la météorite tombée en 1908 à Toungouska. Cette matière, inconnue sur Terre, est dénommée sibérium par Joseph Klein, son découvreur, qui manœuvre pour en garder l'exclusivité, tant en recherche qu'en exploitation.
Nick a fait connaissance avec Tina Fiddes, la pensionnaire de l'asile, une autiste profonde et avec sa sœur Sarah. Cette dernière fait des recherches en archéologie et sur des objets disparus.
Un scientifique, employé dans la société de Klein, émet une hypothèse relative aux personnes capables d'utiliser leur cerveau différemment. Si celle-ci semble farfelue, elle est porteuse de promesses. Sous couvert d'humanisme, Klein crée une école pour former des enfants déshérités... soigneusement sélectionnés. Une des premières "élèves", Alison Bond, devient une scientifique de premier plan.
Quelques années plus tard, au cours d'une expérience sur le sibérium, Alison et son collègue observent des effets de distorsion du temps. La possibilité de remonter dans le passé est née. Et puis...

Adrian Dawson a fait sensation avec L'Évangile hérétique, le premier roman traduit par Le Cherche midi, où il invitait son lecteur à suivre la piste des textes originaux des Évangiles et l'histoire cachée de Jésus.
Avec Les Tables des templiers, il concocte une intrigue reposant, entre autres, sur l'existence et la recherche de Tables du Témoignage. Ces tables, retrouvées par les Templiers, auraient été, selon la légende, gravées par Dieu lui-même. Elles donneraient la possibilité de comprendre et de maîtriser l'univers. À partir de ce prétexte, il mêle de façon adroite, presque coulant de source, nombre de données scientifiques actuelles et de spéculations, des hypothèses qui semblent, dans le contexte, parfaitement acceptables et, pourquoi pas, plausibles. Il énonce, ainsi, quelques idées autour des règles qui régissent la matière quel qu'en soit la nature. Il relève que l'Homme a découvert certaines de ces lois, mais qu'il n'a pas encore déchiffré pourquoi elles existent, ni "qui" les a faites.

Il fait état de personnes disposant de la capacité de changer les séquences, de compétences que le commun des mortels n'a pas, ou ne sait pas utiliser, autour de la perception extrasensorielle, de la télépathie, de la télékinésie...

Il s'appuie sur une série de démonstrations, résultats d'expériences diverses menées par des scientifiques sur la lumière, sur la propagation des ondes, sur leur cheminement "imposé" quel que soit l'environnement. Il avance, alors, que Dieu n'est qu'un ordinateur et que la Terre, l'univers qui l'entoure, ne sont qu'un incommensurable ensemble de chiffres.
Il fait intervenir nombre de domaines scientifiques depuis la connaissance des météorites, les recherches sur la matière, sur le cerveau, sur les ondes, aborde divers sujets touchant à la société, l'archéologie, les religions et leurs relations avec la science. Il mène une interrogation sur l'existence de Dieu, sur sa nature, sur son rôle et les rapports avec la science.
Il propose des théories passionnantes sur le voyage dans le temps osant des hypothèses hardies qui ne sont pas dépourvues de bon sens.

Avec Joseph Klein ce scientifique qui, traumatisé dans son enfance, poursuit un but bien précis, Alison qui explore des voies nouvelles que sa capacité d'analyse lui laisse entrevoir, Dick qui aborde un univers dont il ne soupçonnait même pas l'existence et Sarah aux motivations troubles, l'auteur a créé un remarquable quatuor de héros. Il les entoure d'un groupe de personnages parfaitement assortis au contenu de l'intrigue.

Le titre original Sequence correspond mieux à l'esprit du livre que celui retenu pour sa traduction française, titre qui prête à confusion et qui peut rebuter des lecteurs à l'idée d'un livre de plus sur les Templiers.
Par contre, il ne faut pas se laisser dérouter par le début du roman qui peut, par certains côtés, paraître quelque peu saugrenu. La suite en vaut la peine. En effet, Les Tables des Templiers est un roman passionnant où l'auteur avance des idées peu communes et maîtrise avec brio un mélange subtilement distillé de suspense, de mystère, d'aventure de données scientifiques et d'ésotérisme.

Citation

Dès l'âge de 12 ans, il avait compris que c'étaient les scientifiques et non les prêtres qui détenaient les secrets de ce monde et, depuis, il n'avait cessé d'attendre un découverte comme celle-ci.

Rédacteur: Serge Perraud samedi 28 décembre 2013
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page