Le Dernier Testament

Clara regarde la nuque dégagée, l'envers des oreilles, la peau si pale et lisse, ne refrène pas son désir d'un peu se pencher en avant pour plonger vers le torse qu'elle ne fait que deviner dans l'embrasure de la blouse
Olivier Bordaçarre - Dernier désir
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 21 mars

Contenu

Roman - Thriller

Le Dernier Testament

Énigme - Religieux - Assassinat MAJ jeudi 18 août 2016

Note accordée au livre: 5 sur 5

Poche
Réédition

Tout public

Prix: 8 €

Philip Le Roy
Paris : Points, mai 2006
640 p. ; 18 x 11 cm
ISBN 978-2-02-084920-3
Coll. "Thriller", 1477

Mais, est-ce le Dernier Testament ?

Le Dernier Testament, paru en février 2005, a ouvert la voie à des thrillers à l'action tonique appuyant leur intrigue sur le fondement de religions, sur un socle considéré comme sacré donc intouchable. C'est en Judée que débute le récit lorsqu'un couple âgé enterre soigneusement, avant de disparaître, des rouleaux de peau sur lesquels l'homme a couché, en araméen, la rédaction de ses mémoires. L'action se poursuit à Fairbancks, en Alaska. Un agent du FBI attend dans un laboratoire - où deux prix Nobel de Médecine et une infirmière travaillent -, un correspondant qui doit lui apporter les rouleaux réapparus. Sans semonce, le visiteur tire sur tout ce qui bouge, y compris sur trois rats dans une cage et sur un mourant placé en table d'opération. Il s'empare d'une cassette vidéo, nettoie et disparaît. Lance Maxwell, le numéro deux du FBI, convainc Nathan Love de sortir de son isolement pour venger son ami, l'agent du FBI victime de la tuerie. Sur place, celui-ci doit faire, à contre-cœur, équipe avec l'agent Kate Nootak, une native. Le mystère s'épaissit encore lorsque le cadavre du mourant est identifié. Il s'agit du corps d'un explorateur polaire décédé depuis un an.
Mais qui était visé dans cette tuerie car toutes les victimes trainent de lourds secrets ?

Philip Le Roy organise un récit qui mêle, en une intrigue aux multiples développements, un testament mystérieux venu de l'an 70, un projet scientifique dénommé Lazare, une émanation du Mal qui ne recule devant rien, pas même devant les assassinats les plus atroces et un virtuose du profiling retiré des affaires depuis le meurtre de sa femme, voici trois ans. La chute finale, au Vatican, lève le voile sur l'un des secrets les mieux gardés de l'humanité. Entretemps, l'action, menée tambour battant, promène le lecteur de l'Alaska aux Philippines, de la Californie à l'Europe.
Philip Le Roy maîtrise l'art de structurer une intrigue, de la mener à son terme sans faiblesse, avec un tempo rapide. Il possède un sens du mouvement et un style très visuel avec des références cinématographiques multiples. L'auteur cite, entre autre, La Nuit du Chasseur de Charles Laugthon. Parallèlement, il truffe son histoire de remarques pertinentes sur notre société, sur les dysfonctionnements de nos attitudes.
Son héros est partagé entre l'ascétisme vers lequel il veut tendre et la réalité qui lui impose de se battre et de tuer.
Bien que l'on sache que la tâche de juré n'est pas toujours facile, on se demande souvent ce qui a motivé un groupe dans le choix du lauréat du prix littéraire. Ici, le choix a été avisé et les jurés du Grand Prix de littérature policière" ont fait un sans-faute en couronnant Le Dernier Testament en 2005.

Citation

Pour les historiens, deux choses seulement sont sûres : Jésus a existé et il a été exécuté. Le reste c'est de la littérature, des copies de copies tirées de morceaux de papyrus pourris.

Rédacteur: Serge Perraud jeudi 04 août 2016
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page