Le Dernier voyage de l'Empereur

Peut-être a-t-il vraiment tué Tanveer. Les gens, parfois, font de drôles de choses.
Carlos Zanón - Soudain trop tard
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 26 août

Contenu

Roman - Aventure

Le Dernier voyage de l'Empereur

Historique MAJ vendredi 05 février 2010

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19 €

Heather Terrell
The Map Thief - 2008
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Marlène Nativelle
Paris : Fleuve noir, novembre 2009
312 p. ; 22 x 14 cm
ISBN 978-2-265-08561-9

Qui a dessiné la première carte des Amériques ?

L'action de ce roman s'inscrit trois ans après l'affaire de La Chrysalide (Fleuve noir, 2008) On retrouve Mara Coyne à la tête de son propre cabinet d'affaires. Elle s'est spécialisée dans l'entremise entre des musées, des gouvernements, des salles des ventes, des collectionneurs… pour régler des litiges ou récupérer des œuvres dérobées. Elle s'est entourée d'une équipe pluridisciplinaire à la tête de laquelle on retrouve Joe, un ancien du FBI et Catherine, une historienne de l'art.
Alors qu'elle entame la phase terminale d'une transaction, elle est appelée par Richard Tobias. Cet homme politique influent utilise une partie de sa fortune à financer des fondations archéologiques. Il lui confie qu'une de ses équipes, implantée sur la Route de la Soie, en Chine, a retrouvé une carte du monde dessinée au début du XVe siècle. La carte a été volée. Il charge Mara de retrouver cette œuvre inestimable.
Sur les lieux de fouilles, elle rencontre Ben. Pour lui, la découverte est fortuite. Il est là, comme spécialiste des Tokhariens, un peuple d'Europe celtique qui aurait migré vers l'Est. Si cette migration était avérée, si la carte a bien été établie entre 1422 et 1423, cela bouleverserait toute la perception de l'Histoire.
Parallèlement à l'enquête de Mara, l'auteur nous fait suivre le parcours de Ma Zhi, un eunuque de confession musulmane, devenu cartographe dans l'expédition menée par l'amiral Zheng He. Or, après la mort de l'empereur Yongle, son successeur décide de détruire toutes les traces de ces expéditions, des navires aux cartes.
Au Portugal, en 1496, Anthonio Coelho se voit confier, par Vasco de Gama lui-même, une carte permettant de trouver la voie vers les Indes.
Et, si la première carte de l'Amérique avait été dessinée par les Chinois ? La culture chinoise n'a-t-elle pas subi des influences venues de l'ouest ?

L'idée de créer une série autour du pillage d'œuvres d'art est innovante. Bien que ce domaine se classe parmi les premiers dans la criminalité mondiale, le sujet inspire peu d'auteurs. Il faut donc complimenter l'auteur pour l'ouverture de cette nouvelle voie romanesque.
Avec Mara Coyne, Heather Terrell a conçu une héroïne très moderne, une jeune femme décidée, un chef d'entreprise rompu aux négociations, connaissant le monde de l'art et les réseaux interlopes qui y gravitent. On retrouve, en elle, le profil de nombre d'héroïnes de séries télévisées qui occupent avec compétence les postes auxquels elles ont accédé.
L'auteur édifie, peu à peu, une histoire aux multiples ramifications, tissant des liens entre la Chine de Yongle, le Portugal de Vasco de Gama et notre époque contemporaine. Pour chaque période, elle donne, à travers le parcours de ses héros, un éclairage érudit sur la vie de l'époque. Ces derniers, quel que soit le siècle, sont finement élaborés, leurs profils physiques et psychologiques approfondis. Elle montre, également, une facette étonnante de la personnalité de ces grands explorateurs, affichant une image bien différente de celle entrée dans la légende.
Elle réunit, ainsi, tous les éléments concourants à l'écriture d'un bon roman d'enquête historique et d'aventures maritimes. Mara Coyne devient une héroïne à suivre !

Citation

Ils se connaissaient depuis trois ans - depuis les retombées de l'affaire de La Chrysalide qui avait fait dérailler sa carrière d'avocate et l'avait engagée sur cette nouvelle voie...

Rédacteur: Serge Perraud mardi 26 janvier 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page