Alligator Strip

L'enquête promet d'être excitante : une tentative d'homicide, un cambriolage, un suspect assassiné, une victime introuvable et sa bourgeoise qui se cache chez une amie.
Pieter Aspe - Le Collectionneur d'armes
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 18 juillet

Contenu

Roman - Noir

Alligator Strip

Humoristique - Arnaque MAJ vendredi 05 février 2010

Note accordée au livre: 4 sur 5

Poche
Réédition

Tout public

Prix: 8,6 €

Chris Haslam
Alligator Strip - 2006
Traduit de l'anglais par Jean Esch
Paris : 10-18, janvier 2010
398 p. ; 18 x 11 cm
ISBN 978-2-264-04900-1
Coll. "Domaine policier", 4304

De l’art de l’arnaque

Martin Brock n'est pas sûr d'avoir encore le droit de résider au Maroc et n'aimerait pas avoir d'ennuis avec la police. Mais lorsqu'on survit en arnaquant les touristes et en quittant les restaurants en courant plutôt qu'en payant, il y a de fortes chances que ça arrive. À moins qu'un américain bienveillant vous sauve la mise, comme vient de le faire Eugene Renoir. Eugene qui dit l'avoir observé et lui avoir trouvé du talent. Qui lui propose même du boulot, en Amérique : "Je veux que vous laissiez tomber vos petites arnaques minables et que vous travailliez pour moi. Vous êtes foutrement trop bon dans votre partie pour finir dans une prison d'enturbannés. Et je peux vous assurer que vous gagnerez plus en trois mois avec moi que durant toute votre saleté de vie, n'importe où ailleurs. Je parle sérieusement, caïd. Vous avez un fort potentiel de bénéfices." Brock se demande où est l'arnaque, mais joueur comme il est, il se rend en Amérique…

"J'aurais dû être heureux, ou content, ou au moins satisfait, et pourtant, à l'instar de Turn Back Jack, j'avais le terrible sentiment qu'une mauvaise chose était sur le point de se produire"… Il n'a pas tort, Martin Brock, mais les ennuis ne viendront pas d'où il pense ! Dans cet excellent polar – déjanté mais pas trop –, Chris Haslam laisse la porte ouverte à l'humour et entraîne le jeune Martin Brock dans une arnaque (ah, les célèbres livres d'arnaque où ce qui est intéressant ce n'est pas ce qu'on va gagner, mais comment on va le gagner !) dont il ne sortira pas indemne. L'histoire ne manque pas de sel, tout comme les protagonistes principaux (l'Amérique est un sacré terreau pour ce genre d'histoires) et le livre se dévore d'une traite jusqu'à sa fin apocalyptique.


On en parle : L'Ours polar n°45-46

Citation

Ton boulot, expliqua Gene, c'est de faire ce que je dis, quand je le dis, et si tu en es capable, on se serrera la main dans quelques semaines et on se séparera extrêmement riches.

Rédacteur: Christophe Dupuis jeudi 04 février 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page