Le Chaman blanc

- Le sang d'Arudj me coule dans les veines !!! - On est ses héritiers, Léon ! Des pirates, des forbans, des guerriers... mais des hommes libres !!!
Fabien Nury, Fabien Bedouel, Merwan Chabane & Maurin Defrance - L'Or et le sang 1 : l'appel du large
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 22 août

Contenu

Roman - Espionnage

Le Chaman blanc

Politique - Géopolitique - Tueur à gages MAJ mardi 17 novembre 2009

Note accordée au livre: 2 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 10 €

Jean-Pierre Larminier
Le Puy-en-Velay : Jeanne-D'Arc, janvier 2008
144 p. ; 20 x 13 cm
ISBN 978-2-911794-66-4
Coll. "Polar"

Le romanesque des manipulations policières...

Ajaccio. Le ferry Girolata approche de la côte Corse. Deux ombres l'abordent. Elles en repartent un quart d'heure plus tard, à la nage, pour regagner un sous-marin. Elles laissent derrière elles une étrange disparition. Karina, journaliste d'investigation proche de la mouvance nationaliste, en est prévenue par un mystérieux sms. À quai, le ferry est placé sous le contrôle de la police. Des témoins ont surpris les commandos monter à bord.
Le commissaire Celcio s'interroge, tandis que Karina retrouve la trace du sms qu'on lui a envoyé. Il vient d'un cybercafé de Belfort, elle s'y rend. Mais dès le lendemain, l'une des personnes qu'elle a rencontrée est abattue. On semble faire le ménage en grand. D'autant que bientôt les deux commandos sont retrouvés morts, sans explication convaincante, du côté du ministère de l'Intérieur. Le fond de l'affaire mettra en jeu la responsabilité de l'État au plus haut niveau, tentant de piéger les nationalistes corses avec un C4 "amélioré", permettant tout à la fois de le localiser et de le faire exploser à distance. Sombre affaire Intérieure, plongeant en outre ses racines dans les affres de Mai 68, dans ce passé trotskiste si confus, qui vit émerger des figures bien manipulatrices et des carrières intrigantes au plus haut sommet de la Fonction Publique. Très documenté, le roman donne aussi à découvrir un beau personnage de femme à travers cette journaliste très à l'aise dans ses Lewis.

Citation

Il faut terroriser les terroristes !

Rédacteur: Joël Jégouzo mardi 10 novembre 2009
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page