k-libre - festival

La Crim', le dimanche, ressemblait à un navire sans capitaine. Un sous-marin plutôt qu'un paquebot d'ailleurs, vu l'architecture intérieure et le calme des lieux ce jour-là
Hervé Jourdain - Sang d'encre au 36
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 14 octobre

Contenu

Noir sur la ville 2011

MAJ jeudi 17 novembre 2011

Le festival

Ces deux jours noirs se levant à la mi-novembre ont commencé de poindre en 1996, à la faveur de Lire en fête - manifestation devenue ensuite "La fureur de lire" avant de disparaître officiellement à l'échelle nationale pour ne plus survivre que localement, dans les régions et départements où l'on est encore persuadé que le livre et la lecture méritent bien qu'on les célèbre. Il s'agissait alors, pour quelques passionnés lamballais qui s'étaient mis en tête de fêter le livre dans leur ville, d'organiser un événement générique que leur goût particulier pour l'univers policier inclinait à teinter de noir.
Leurs initiatives ayant été fort bien accueillies, ils décidèrent de remettre le couvert l'année d'après. Très vite ces passionnés firent en sorte qu'un événement noir existe indépendamment de la Fureur de lire - Noir sur la ville prenait corps, et s'installait à Lamballe au cœur du mois de novembre.
Depuis la première édition en 1997, le festival est demeuré à peu près inchangé dans sa forme - mélange d'expositions, de projections cinématographiques, de débats, de rencontres-dédicaces... le tout suivant un thème pas toujours "posé" mais souvent imprimé à l'ensemble par les sujets des débats - à cela près que de quelques auteurs rassemblés se comptant sur les doigts des deux mains, ses organisateurs parviennent à réunir aujourd'hui une bonne trentaine d'invités. Le succès et l'engouement des visiteurs a décidément bien rempli son office...
Ce bref portrait festivalier serait fort incomplet si l'on ne mentionnait son signe très particulier... Il a été en effet institué dès le début une tradition des plus sympathiques : le "petit cadeau" demandé aux auteurs invités. Ce fut, d'abord, l'écriture d'une nouvelle à partir d'un thème précis. Les contributions de chacun donnaient lieu, ensuite, à l'édition d'un petit recueil collectif. L'accroissement du nombre d'invités, assorti de la mise en place d'un concours d'écriture en partenariat avec la Noiraude, amena quelques modifications. La tradition du petit cadeau persista, mais prit un nouveau visage : depuis quelques années les organisateurs de Noir sur la ville proposent à leurs invités un exercice de style créatif chaque fois différent. Ainsi en 2008 les auteurs étaient-ils conviés à définir d'une phrase leur gare préférée - proposition en lien direct avec le concours de nouvelles dont le sujet avait trait à l'univers ferroviaire. Toutes ces citations furent ensuite illustrées par un dessinateur de bandes dessinées, ce qui donna matière à une belle exposition.
I. Roche/k-libre

Cette édition

Le désormais traditionnel festival Noir sur la ville de Lamballe ouvre ses portes le 11 novembre prochain histoire de mieux célébrer quinze années d'existence. On devine la programmation bien rodée, et les animations éclectiques et homogènes. Il y aura du théâtre, du cinéma, des lectures, des rencontres, des débats, des remises de prix, des résultats de concours de nouvelles et même un enregistrement radio. Autour, bien sûr, des auteurs et des bénévoles. Si le festival débute par une note nostalgique et triste, le souvenir de Patrick Pommier, il n'en demeure pas moins que l'on aura vite à faire avec la convivialité bretonne même si le café est à l'honneur. L'association 813 et son AG tournante sera de la partie. Elle pourra donc rivaliser avec ses consœurs La Noiraude et La Fureur du noir. Nul doute qu'entre éminentes spécialistes polardeuses, il y aura des échanges de qualité. Enfin, s'il fallait parler d'universalité littéraire, il faudrait souligner les présences de l'Anglais John Harvey et du Malien Moussa Konaté ; s'il fallait se souvenir qu'il y a cinquante ans, devant le Rex parisien, des événements intolérables se sont déroulés, la présence de Didier Daeninckx pour évoquer La Mort n'oublie personne se suffit à elle-même.

Liste des auteurs invités :
Mouloud Akkouche, Gérard Alle, Patrick Bard, Hubert Ben Kemoun, Abdel-Hafed Benotman, Stéphanie Benson, José-Louis Bocquet, François Braud, Hervé Commère, Thierry Crifo, Didier Daeninckx, Sophie Di Ricci, Denis Flageul, Dominique Forma, Philippe Georget, Benjamin Guérif, Julien Guérif, Louarnig Gwaskell, John Harvey, Moussa Konaté, Arnaud Le Gouëfflec, Marin Ledun, Michel Leydier, Marcus Malte, Dominique Manotti, Claude Mesplède, Nadine Monfils, Pascal Millet, Béatrice Nicodème, Jean-Paul Nozière, Max Obione, Jean-Hugues Oppel, Patrick Pécherot, Joe G. Pinelli, Jean-Bernard Pouy, Frédéric Prilleux, Sylvie Rouch, Bruno Ségalotti, Dominique Sylvain, Marc Villard, Alain Wagneur.

Programme :
Vendredi 11 novembre :
17 heures : Nature morte dans un fossé (Bar La Villa café) - théâtre.
20 h 30 : Bons baisers de Bruges (cinéma Le Penthièvre), précédé d'un hommage à Patrick Pommier. Tarif : 5,50 €, café compris.

Samedi 12 novembre :
10 heures-12 heures : café noir & courts polars (bibliothèque de Lamballe) - lectures par Hervé Commère, Didier Daeninckx, Dominique Manotti présidées par Jean-Hugues Oppel - (Entrée libre).
13 h 45-18 heures : rencontres-dédicaces (Salle municipale) - tout l'après-midi un cabinet de lecture vous fait entendre des extraits des œuvres des auteurs du salon.
13 h 45 : ouverture officielle du salon. Remise des prix du concours de nouvelles (organisé par La Noiraude, La Fureur du Noir et Terre de Brume) et nominations des coups de cœur de "Des mots sur les rails"
15 heures : "Le Polar américain", conférence de Claude Mesplède.
16 h 30 : "Nouvelles voix du polar" avec Sophie Di Ricci, Philippe Georget, Marin Ledun et Arnaud Le Gouëfflec animé par Christine Ferniot.
19 h 30 : "Des papous dans la tête" (Quai des rêves - centre culturel de Lamballe) - enregistrement en public de l'émission de France Culture. Ouverture des portes à 18 h 45, enregistrement à 19 h 30. Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Dimanche 13 novembre :
9 heures-12 heures : AG de 813 & remise des Trophées (Salle municipale).
13 h 45-18 heures : rencontres-dédicaces (Salle municipale) - tout l'après-midi un cabinet de lecture vous fait entendre des extraits des œuvres des auteurs du salon.
14 h 30 : "Quinze ans après, où va le polar ?" avec Didier Daeninckx, Jean-Bernard Pouy et Marc Villard.
16 heures : rencontre avec John Harvey (Angleterre) et Moussa Konaté (Mali) animée par Christine Ferniot.
18 heures : clôture du festival.

Parmi les invités : Mouloud Akkouche | Gérard Alle | Patrick Bard | Hubert Ben Kemoun | Abdel-Hafed Benotman | Stéphanie Benson | José-Louis Bocquet | François Braud | Thierry Crifo | Didier Daeninckx | Sophie Di Ricci | Denis Flageul | Dominique Forma | Philippe Georget | Benjamin Guérif | Julien Guérif | John Harvey | Marin Ledun | Arnaud Le Gouëfflec | Michel Leydier | Marcus Malte | Dominique Manotti | Claude Mesplède | Pascal Millet | Nadine Monfils | Béatrice Nicodème | Jean-Paul Nozière | Max Obione | Jean-Hugues Oppel | Patrick Pécherot | Joe G. Pinelli | Jean-Bernard Pouy | Sylvie Rouch | Bruno Ségalotti | Dominique Sylvain | Marc Villard | Alain Wagneur

Pied de page